TIGER & BUNNY - Reviews - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

31/01/2013 | Rukawa

TIGER & BUNNY


Titre VO :  TIGER & BUNNY
Studio :  Sunrise
Réalisateur :  Kei'ichi Satou
Character-Design original :  Masakazu Katsura
Character-Design animation : Kenji Hayama & Masaaki Yamada
Compositeur :  Yoshihirou Ike
Diffusion au Japon :  du 2 avril 2011 au 17 septembre 2011 sur MBS
Genre : Super héros
Licence Française : Kaze
Nombres d'épisodes vus : 25/25
Autres : 2 films : Tiger & Bunny -The Beginning- et Tiger & Bunny -The Rising-

Tiger & Bunny, la review

Tiger & Bunny marque le grand retour d'un genre qu'on avait presque oublié : le Yoroi Heroes Gatari, c'est à dire les récits de héros en armures. Du moins, seulement pour les deux protagonistes principaux soit Tiger et Barnaby.

Sternbild City est le cadre d'un programme de TV réalité nommé Hero TV, qui met en scène des participants hors du commun. 'Hors du commun', c'est le cas de le dire, puisque ce sont tous des NEXTs, des surhommes ayant des capacités qui leur confèrent un super pouvoir. Dirigé par la productrice Agnès Joubert, le but du jeu est de récolter des points en faisant des bonnes actions, plus l'exploit est grand, plus il rapportera de points afin de devenir le King of Heroes. Parmi ces héros se trouve Wild Tiger, le vétéran du show de plus en plus sur la pente descendante. La production décide de lui adjoindre un NEXT ayant les mêmes pouvoirs que lui, Barnaby Brooks Jr.
Mais Wild Tiger, c'est aussi Kotetsu T. Kaburagi, un homme qui doit, dans la vie de tous les jours jongler entre sa vie professionnelle et le rôle de père célibataire et des difficultés quotidiennes accompagnant cette fonction ...

Cela faisait un moment que le studio Sunrise n'avait pas créé un produit multmédia ultra marketing, exactement depuis 2006 avec Code Geass. Si la série alliant politique et mecha avait eu droit au quatuor CLAMP sur la création des personnages, le studio frappe ici un autre grand coup avec Masakazu Katsura pour Tiger & Bunny. Le mangaka lui même avouant être un grand fan de super héros, il n'a certainement pas eu de problèmes d'inspiration, piochant des idées à la fois chez Marvel et DC Comics pour les costumes.

Sur le plan technique, Sunrise mélange 2D et 3D. Chacun pris à part, pas grand chose à redire sur la qualité en elle même. La 3D, si elle n'est cependant pas toujours très bien intégrée, a au moins le mérite d'être correctement maîtrisée. Quant à l'animation 2D, cela reste assez bonne d'une manière générale, normal pour une série où des héros doivent combattre des méchants et sauver des personnes en détresse pour amuser le public.
Mais sauver des enfants ou arrêter un voleur au quotidien, ce serait lassant à force, heureusement pour nous interviendront aussi des bad guys, qui sont également des NEXTs dotés de super pouvoirs, qui meneront la vie dure à nos héros. Je dis "nos", mais nous suivront principalement la vie au quotidien de Kotetsu dit "Tiger" et du duo qu'il forme avec "Bunny", le surnom affectueux qu'il donnera à Barnaby.

Blue Rose Sky High Rock Bison

Commençons par parler des autres héros : même si l'histoire reste centrée principalement sur notre duo de Tiger & Barnaby, ils auront leur épisode dédié pendant la première partie de l'anime. Le temps d'une aventure, pour développer leur personnalité ou bien parler de leurs problèmes personnels. Nous avons ainsi par exemple Dragon Kid qui jouera à la babysitter, ou bien Origami Cyclone qui complexe à propos de son super pouvoir ou encore Sky High et son coup de foudre. Chaque épisode suivra un procédé narratif qui a été appliqué à Power Rangers : de la tranche de vie, suivie du combat contre le méchant du jour, et une morale à la fin. Tiger & Bunny, inspiré des super héros de comics américains, suit donc ici dans la même logique un scenario à l'américaine plutôt qu'à la japonaise. Une recette terriblement efficace et qui marche également ici. Mais petit à petit, à travers ces épisodes servant de présentation au casting, un fil rouge se dessinera concernant le passé cruel de Barnaby. En effet, ses parents ayant été assassinés par la mystérieuse organisation Ouroboros, la seconde partie de la série sera bien plus concentrée sur l'orphelin qui cherchera à accomplir sa vengeance. N'oublions pas les interventions de Lunatic, un justicier joker ne participant pas au show, et qui n'obéit qu'à sa propre justice.

Mais l'idée bankable de l'anime est principalement ce côté marketing viral avec les marques qui sponsorisent nos héros. Car en plus d'être une rentrée d'argent facile, c'est surtout développer ce côté télé réalité avec des justiciers sous contrainte qui est une excellente idée.
De nos jours, le côté spectacle, strass et paillette est aujourd'hui bien plus important que ces actes nobles que pouraient accomplir Superman, Batman ou Spiderman. Dans le monde de Tiger & Bunny, si les héros sont réduit à n'être que des produits dont le but est de divertir le public, c'est justement parce qu'ils sont passés de mode et qu'il faut bien faire quelque chose avec eux : en effet, même s'ils ont de supers pouvoirs, ce n'est pas tous les jours qu'ils peuvent sauver la ville contre un méchant NEXT fou furieux. Le reste du temps, la production les enverra faire du caritatif pour le bien de la TV réalité, tout en se languissant que quelque chose de palpitant et dangereux arrive, afin occuper l'espace de cerveau disponible des téléspectateurs.
Mais c'est aussi une confrontation entre Wild Tiger, vestige d'une époque passée et la jeunesse d'un Barnaby qui réussit tout ce qu'il fait. Wild Tiger est un produit jetable démodé qui a du mal à sourire à la caméra, pendant que Barbaby est un jeune premier qui n'a pas besoin de masque. Mais au fil du temps, le duo que tout opposait au début finira par devenir fusionnel.

Barnaby & Kotetsu Tiger & Barnaby


Pendant que de son côté le héros Wild Tiger essaye de rattraper sa notoriété passée, hors caméra nous avons Kotetsu, le père de famille veuf, qui doit s'occuper de sa fille. Sa profession de héros l'occupe toute la journée, et ses interactions avec sa fille ne sont que sporadiques. De plus, ses mensonges pour cacher sa double vie à sa fille lui pèse de plus en plus.
C'est de cette manière que l'anime se pose la question 'qu'est-ce qu'un héros ?', lequel des deux est le plus héroïque, Kotetsu le père de famille qui essaye d'élèver seul sa fille ou bien le Wild Tiger qui sauve des gens pour gagner sa vie ? Dans le premier épisode, nous avons d'ailleurs une question-réponse cinglante posée par son agent : "n'oublie pas ce qui fait de toi un héros". Ces moments hors-champ de caméra sont également l'occasion de sentir un Kotetsu de moins en moins à l'aise dans son costume de héros hors du temps.



Coup marketing oblige, beaucoup de questions n'ont pas été élucidés pendant la diffusion TV et il faudra donc attendre la sortie des deux films pour savoir comment cela a commencé et comment cela finit. Le premier film The Beginning résume les deux premier épisodes en guise d'introduction mais offrira une seconde partie inédite, tandis que le second film The Rising devrait répondre aux questions laissées en suspens.
Jonglant entre action, tranche de vie et humour, Tiger & Bunny a de quoi plaire a un large public L'anime repose sur un concept génial et original lui permettant de se démarquer de la production actuelle.
Et au final, les marques ne sont pas si intrusives, et font juste partie du costumes des personnages, on n'y fait même plus gaffe. Peut-être est-ce cela le plus dangereux.

Tiger & Bunny © Sunrise / T&B Partners, MBS


Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Comment se nomme l'attaque fétiche de Gokû dans Dragon Ball ? Cela ressemble au Hadôken de Street Fighter II. C'est aussi le nom des 5 premiers rois de Hawaii.



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT