Rookies - Reviews - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

16/03/2003 | Rygel

Rookies


Titre VO : ROOKIES
Auteur : Masami Morita
Date de création : 1998
Genre : Baseball et confucianisme
Prépublié chez : Weekly Shônen Jump
Editeur Français : Tonkam
Nombres de tomes lus : 7 sur 22+

 

Rookies

 

Le lycée Futago-Tamagawa. Une sombre histoire de bagarre lors d'un match de baseball a fait sombrer ce club dans la déchéance. Le local est devenu le repaire des pires voyous du lycée, craints de tous, même des profs.
Enfin, c'était sans compter sur l'arrivée d'un jeune professeur passionné et idéaliste : Kôichi Kawato. Bien qu'ayant été viré de son ancien établissement pour cause de violence envers un élève, le proviseur du lycée Futago-Tamagawa a quand même fait appel à lui. En effet, il espère ainsi obtenir l'opportunité d'exclure la racaille du club de baseball de son école.

Kawato, philosophe du XXème siècle "Les hommes et les femmes qui font des efforts pour réaliser leurs rêves ont les yeux qui brillent.
J'aimerais que mes élèves aient ces yeux qui brillent ! C'est ça mon rêve!"


Mais Kawato, qui n'est pas au courant de la manigance, croit en ses élèves et surtout en son leitmotiv : il n'y rien de plus important dans la vie que les rêves.
"Fais battre ton coeur avec un rêve et ton avenir sera radieux", dixit Kawato. Vous trouvez ça naze comme citation ? je vous rassure, c'est tout à fait normal !

A force de détermination et de pugnacité, il parviendra à donner goût à quelque chose à ces élèves en dérive, et ainsi redonner vie au club de baseball, avec un objectif commun : aller au kôshien, le légendaire stade de baseball national, excusez du peu !

 

Great Teacher Kawato ?
Les belles têtes de vainqueurs que Kawato devra remettre dans le droit chemin.

Ben oui, je suis bien obligé d'en parler, même si tout le monde l'a fait avant moi.
En effet, moi qui m'attendait à lire un manga sur le baseball dès le début, j'ai été surpris de voir qu'il ne servait en fait que de cadre à l'histoire. Et donc dès le début, on est obligé de penser à Eikichi Onizuka, le prof héros de Great Teacher Onizuka.
Seulement là je vous arrête tout de suite. Il n'y a absolument aucune comparaison à faire. Même si dans le fond on peut trouver quelques similitudes, GTO et Rookies c'est le jour et la nuit. En plus, passé les premiers tomes, le baseball commence à prendre le dessus, donc n'espérez surtout pas trouver un GTO bis en lisant Rookies.

Et pour tout vous dire, j'ai largement préféré Rookies à GTO, même si Kawato est un peu trop idéaliste. Sans doute parce que Rookies est plus réaliste. Vous ne m'enlèverez jamais l'idée qu'Onizuka fait un peu trop "super héros" à mon goût. Alors quand j'en vois qui me disent que GTO joue la carte de la réalité, ils me font doucement rigoler, mais je m'égare. En plus, j'ai lu quelque part qu' "Ils [les voyous] sont bien plus difficiles à rattraper" dans GTO que dans Rookies. On n'a pas dû lire le même manga alors ...

La franche camaderie, il y a que ça de vrai !

Alors oui, il y a bien un prof comme personnage principal, oui Kawato est un brin cogneur, et oui il y a des voyous dans Rookies. Mais les façons de procéder de ces deux enseignants sont radicalement différentes. Et je préfère d'ailleurs largement la façon d'être de Kawato que celle d'Onizuka.

Et puis l'humour n'est pas le même dans ces deux mangas. Et là, je dois dire que Rookies est un excellent divertissement !
La naïveté de Kawato et ses citations à deux balles sont vraiment à se rouler par terre. Sérieusement, hier soir j'ai lu le tome 7, et je riais tout seul comme un con dans mon appart. Et puis des fois, il se met à sortir un discours long de 3-4 pages, tout ça pour sortir un simple "bon courage" à la fin.

Mais Kawato par ci, Kawato par là... Pourtant on se rend vite compte qu'il ne s'agit que d'un personnage principal parmi tant d'autres. Et même si les couvertures le mettent à l'honneur, même s'il est un personnage central, il n'en reste pas moins que tous les autres membres du club sont tout aussi important. En fait il n'y pas vraiment de héros dans Rookies. Chacun a sa place et ses raisons de faire partie de l'histoire, et tout le monde ajoute sa pierre à l'édifice. Evidemment certains personnages comme Keiichi Aniya ou Tooru Mikoshiba sont plus développés que d'autres, mais ça c'est le propre de n'importe quelle histoire.

 

Et le baseball dans tout ça ?

J'y viens, j'y viens ...

Comme dans tout manga de sport qui se respecte, il n'est pas vraiment nécessaire de connaître les règles du baseball sur le bout des doigts. Quelques notions suffisent amplement.

Mikoshiba et Aniya, 2 personnalités radicalement opposées, mais ces deux là peuvent porter l'équipe vers le haut !

Et encore, les matchs sont suffisamment bien menés pour que, même quelqu'un n'ayant jamais joué ou vu un match de sa vie puisse comprendre les enjeux de telle ou telle phase de jeu. En plus le vocabulaire spécifique au sport est expliqué sous les cases quand il le faut.

Pour l'instant je n'ai lu qu'un seul match, mais je ne me fais pas trop de soucis quant aux prochains. En plus le suspense est au rendez-vous car il est difficile de prévoir à l'avance si l'auteur va faire gagner ou non son équipe... Un bon point !

 

Et du point de vu technique ?

Alors là je dois avouer que j'ai eu très peur en lisant les premières pages, car il n'y avait aucune impression de vitesse. Un comble pour un manga traitant d'un sport tel que le baseball. Heureusement, il s'agissait en fait d'un flashback, et avec le recul, je dois bien avouer que l'effet voulu, avec les scènes figées, est très bien rendu.
Pour le reste, ben c'est très très bien dessiné, même si on regrette quelques pauses récurrentes, du genre Kawato avec la bouche grande ouverte quand il nous sort un discours bien ringard.
Sinon il faut bien avouer que Masanori Morita a un style particulier, mais ça reste quand même très détaillé et très coloré.
Bref, moi j'aime beaucoup !
Au début on a un peu de mal à reconnaître certains personnages, mais je pense que c'est plutôt dû au nombre, parce que dans GTO par exemple c'est un peu pareil, au début on a du mal à discerner certains élèves (surtout chez les filles).

Côté action, notamment lors des matchs, on est plutôt bien servi avec une impression de vitesse très bien rendue et une alternance action/réflexion bien menée.

Au final, Rookies un manga EXCELLENT, très rafraîchissant, et très divertissant. Le tout est certes un peu trop idéaliste mais qu'importe. Et puis, moi j'aime assez cette philosophie.
Les tomes s'enchaînent sans difficulté et on a hâte de connaître la suite !
Et même si vous connaissez pas le baseball, vous pouvez y aller sans craintes, d'autant que le premier match ne démarre qu'au sixième tome.

 

Rookies © Masami Morita, Shueisha


Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Il a des cheveux blonds, un survêtement orange, il mange des ramen et veut devenir hokage quand il sera grand, il s'appelle ... ?



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Tout le monde en parle

Please RT