Minami-ke - Reviews - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

01/01/2008 | Rukawa

Minami-ke


Titre VO : みなみけ
Adapté du manga de Coharu Sakuraba
Studio :  Starchild Record
Réalisateur :  Masahiko Ôta
Character-Design :  Shinji Ochi
Compositeur :  Yasuhiro Misawa
Diffusion au Japon : 7 octobre 2007 au 30 décembre 2007 sur TV Tôkyô.
Genre : Tranche de vie familliale
Licence Française : /
Nombres d'épisodes vus :
Autres : un manga, 4 tomes, une suite Minami-ke : Okawari

Minami-ke

Commençons cette review par corriger les erreurs lus un peu partout sur internet : l'oeuvre originel de Minami-ke n'est pas un 4koma. Un yonkoma ce sont des planches de 4 cases, or ici ce n'est pas le cas. Même s'il est vrai que le manga dessiné par Coharu Sakuraba suit le principe de l'introduction, développement, climax, chute; ce n'est en rien un 4koma. Certains ont sans doute trop abusé de l'effet de mode Lucky Star.

Minami Sisters

Minami-ke fait parti de ce genre de série qu'on appelle tranche de vie.
Nous suivons donc des petits bouts de la vie quotidienne de la famille Minami, composé de trois jeunes filles. Haruka, l'ainée, Kana la cadette et Chiaki la benjamine. Nous  Un épisode se résume donc en plusieurs scenettes de leur vie parfois ordinaire, parfois extra, que ce soit à la maison ou à l'école avec chacune des trois soeurs ayant des personnalités et vies bien différentes.

Haruka Minami

Haruka Minami (春香 南)
Son prénom s'écrit avec les kanji de printemps et de parfum.

Etant l'ainée, elle représente la maman-poule des 3. Elle fait la cuisine & les tâches ménagères. Elle est gentille en apparrence mais semble cacher un coté dark.
Elle a pas mal de succès auprès des garçons dans son lycée.

Kana MinamiKana Minami (夏奈 南)
Son prénom s'écrit avec les kanji de été et le nara de Kanagawa.

Hyperactive et totalement allumée, elle aime faire des misères à sa petite soeur, mais moins futée, elle se fait finalement à chaque fois manipuler.
Elle est toujours prête à faire les 400 coups.

Chiaki Minami

Chiaki Minami (千秋 南)
Son prénom s'écrit avec les kanji de mille et de Automne.

Malgré son air endormi, c'est un petit génie, elle est capable de faire de très bons raisonnements, et tourner en dérision Kana.
Mais elle est aussi totalement immature sur certains points et reste un bébé devant sa Haruka-nee-sama..

Minami Family -the TV-

Ce n'est pas la première fois que l'on a droit au thème "trois sœurs avec trois personnalités différentes dans un appartement". Pour les anime, R.o.D. –the TV- y a eu droit, mais c'est surtout le célèbre drama Yappari Neko ga Suki dans les années 80, et son fameux kotatsu au centre de la pièce, lieu sacré de réunion entres les trois soeurs, qui fait office de modèle.
Nous avons donc ici exactement le même principe et toujours avec le kotatsu, à la différence que nos trois sœurs sont bien plus jeunes. Autres temps, autres moeurs, en plus de découvrir leur différentes fréquentations à l'école, on aura droit à des litiges et autres bagarres et aussi du réconfort entres elles. Bref, des joies que les enfants uniques ne peuvent pas connaître.

Ninomiya-kun to sensei
Sensei to Ninomiya-kun ! Le drama débile suivi quotidiennement par les Minami

Il est rare de voir un anime supérieur au manga originel. Ici c'est le cas. L'adaptation n'en a gardé qu'une selection des différents sketchs. Même si l'humour demeurre sensiblement le même, le manga peut souffrir de quelques lacunes, comme un dessin pas terrible ou de ternes décors vides, qui risque d'en rebuter plus d'un. L'anime est une excellente option pour lui donner vie car le potentiel comique est assez élevé.
C'est ici évidemment ici que se situe la qualité première de l'anime. Réparer les faiblesses du manga est une chose, mais l'essentiel est sauf : réussir à adapter parfaitement les différents sketchs.

L'anime s'offre une très belle réalisation : les angles de vu sont toujours bien placés, tout est orchestré pour attendre la chute. Elle s'offre également le luxe de donner une meilleure cohérence au manga où par exemple dans le tome 2, on passe de Noël aux plages d'été en une dizaine de chapitres. La version anime réorganise la chose pour finir en apothéose où l'épisode de Noël sera diffusé le 23 décembre et le dernier, celui du nouvel an le 30 décembre.

Avec ce format, le parti pris a été de faire des histoires sont très courtes et donc qu'il fallait faire mouche direct. Chose réussie. On se marre devant la stupidité de Kana, qui se fait facilement manipuler par sa petite soeur, possède une imagination débordante. Elle est le moteur principale de l'anime. En fait, ce petit univers autour de la famille Minami est pas mal composé d'idiots, et c'est souvent les délires pervers de Hosaka, les gestes idiots de Makoto et les réflexions irrationnelles de Kana qui sont les moments les plus drôles de l'anime.

Mako-chan, IT4S A TRAP §§§
Fujioka va vous débarasser de la racaille.
Hosaka, HENTAI §
Mako-chan,
un garçon bien dans sa peau
Fujioka,
alias banchou, le caïd.
Hosaka, le pervers qui se fait pleins de films sur Haruka.
 
La légende se perpétue au quotidien

Ah Kana, doublée par Marina Inoue (Yoko de Gurren-Lagann, Shigeru de Yakitate JaPan, Shiri de Sayonara Zetsubou-sensei etc.…), nous montre à quel point elle est douée, elle joue l'idiote à merveille, surtout quand elle braille dans tous les sens.
Tout son contraire Rina Satô (Negi de Mahou sensei Negima, Tsutako de Maria-sama ga miteru, Punie de Panzer Princess etc.…) nous retransmet parfaitement le personnage doux et posé d'une Haruka qui doit se montrer responsable et servir de modèle.
Mais la palme revient peut-être à la seiyuu de Chiaki, la jolie Minori Chihara (Yuki dans Haruhi Suzumiya no Yuuutsu, Aya Natsume de Tenjou Tenge, Ekitoku Chouhi de Ikkitousen etc.…). Ce que je trouve dommage c'est que, depuis qu'elle sa prestation dans le rôle de Yuki Nagato, on la cantonne aux voix faiblardes et monotones. Je trouve çà dommage, elle a une superbe voix normale. Mais on sent l'expérience accumulé sur Suzumiya Haruhi no Yuuutsu avec une neutralité totalement déconcertante dans chaque propos de Chiaki.
Au passage, elles chantent d'ailleurs toutes les 3 l'openings et l'ending.

Bref, Minami-ke est une comédie vraiment agréable, fraîche et qui donne le sourire.
A noter, une suite sera diffusée à la même tranche horaire Minami ke : Okawari. Elle aura les mêmes seiyuu mais aura un chara design différent par Seiki Tanaka, et sera réalisé par Naoto Hosoda.

Les trois soeurs Minami


Sur le forum : http://www.forum-manga.net/showthread.php?71-Minami-ke

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Quel est le prénom de Toriyama-sensei, mangaka de Dragon Ball et de Dr Slump ? C'est aussi le nom d'un manga de Katsuhiro Ôtomo.



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT