Macross Zero - Reviews - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

20/04/2004 | killy-kun

Macross Zero


Titre VO :
Studio :
Réalisateur :
Character-Design :
Compositeur :
Diffusion au Japon :
Genre :
Licence Française :
Nombres d'épisodes vus :
Autres :

Macross Zero, la review

Macross est une série créée en 1982. La première d'entre toutes s'intitule Chôjiku Yôsai Macross et comporte 36 épisodes, représentant, en fait, Robotech 1ère partie. Macross est une saga particulièrement longue et le rapport entre les différentes séries n'est pas vraiment évident mais de points récurrents reviennent : Tout comme les Final Fantasy ont leurs Chocobos et Mogs, Macross a ses Valkyries et ses chansons.

En effet, l'une des principales forces de Macross concerne son mecha-design particulièrement soigné et différent, comparé aux séries de robots géants de l'époque. Les Grendizer, Mazinger ou autres Gundam ne sont juste que des "boîtes de conserve gigantesques" pilotées par un homme alors que les Valkyries se transforment. Second élément récurent dans Macross : une romance orchestrée sous un air de comédie musicale. Ce thème de l'amour de "plus fort que la guerre" était unique en son genre.

Ce que nous allons découvrir maintenant, Macross Zero n'est autre que le préquel de la première série de Macross. Une sorte de retour aux sources pour fêter les 20 ans de Chôjiku Yôsai Macross.

En 1999, un énorme vaisseau extra-terrestre s'écrasa sur Terre. Les Humains parvinrent à maîtriser cette nouvelle technologie et l'utilisèrent dans un but militaire, aboutissant à une guerre entre les forces gouvernementales et antigouvernementales.

De nombreuses vies furent perdues lors de ces combats, et les forces militaires furent petit à petit obligées de recruter leurs soldats parmi les jeunes. C'est ainsi que Shin Kudô, jeune recrue qui n'était encore qu'un enfant lorsque le conflit commença, se retrouve au sein des forces gouvernementales en tant que pilote de F-14. Lors d'une mission, son appareil est touché et s'écrase en mer. A son réveil, il s'aperçoit qu'il a été sauvé par une tribu habitant une île qui semble avoir été oubliée par le temps : Maya.

 

   

C'est dans cette ambiance mêlant technologie de pointe, combats aériens, et légendes anciennes, que commence le premier volet de l'aventure Macross Zero.
Je n'ai personnellement vu aucune des séries Macross précédentes, si ce n'est lu le manga Macross 7 Trash, ainsi mon avis est celui de quelqu'un qui découvre cet univers.
Je peux déjà dire que l'on peut aimer cette série d'OVAs sans avoir vu le reste, ce qui est fort appréciable pour les non macross-otaku.

  

Des décors sublimes...

La première chose que l'on remarque, c'est bel et bien le réalisme et la beauté des CG. La première scène donne déjà le ton pour ce qui est des combats aériens. La 3D est très bien incrustée et utilisée à bon escient. Tout simplement magnifique ! Si vous êtes amateurs du genre, vous allez vraiment être servis.

Les décors aussi sont paradisiaques (normal aussi vu l'île où se déroule l'histoire), et l'immersion dans le scénario n'en est, par conséquent, que plus forte. Ainsi le bilan artistique est plus que satisfaisant, à la hauteur de la qualité que l'on peut attendre d'une série d'OVAs, qui de plus se fait pas mal attendre (6 mois environ entre la sortie de chaque OVA !).

  

Des musiques enivrantes ...

Côté sonore, il en va de même que pour l'image, les musiques renforcent l'immersion, surtout pour ceux qui possèderaient un matériel permettant l'écoute de la piste 5.1. Les BGM sont, pour la moitié, assez classiques (grand orchestre dirons-nous...), puis se démarquent quelques pistes plutôt tribales, et enfin le fameux thème de fin de l'OAV 1, " ARKAN "... Superbe.

Vous serez d'ailleurs agréablement surpris de constater que ce thème est chanté en français, il est rare que notre langue soit représentée dans des animes japonais.

  

Une intrigue prenante ...

Par delà l'aspect " Action/Mecha " - qui a lui seul ne m'aurait pas retenu très longtemps sur cet anime - c'est la confrontation entre le mythique et le rationnel qui donne une dimension supplémentaire à cette oeuvre.

Ces aspects sont personnifiés d'un coté par la tribu de l'île Maya, et notamment Sarah, une prêtresse dotée d'étranges pouvoirs. De l'autre côté, il y a les scientifiques des forces gouvernementales et antigouvernementales, à la recherche de la technologie extra-terrestre. Shin, quant à lui, occupe une position plutôt neutre ...

" Le vent va souffler... et il emmènera avec lui un Kadun qui détruira tout. "

Donc si la vue de mechas ne vous repousse pas et que vous avez envie d'en prendre plein les yeux, n'hésitez pas, foncez dessus !!! Vous ne serez certainement pas déçu du voyage !

  

Remarques :

Seiyuu notables :

- Shin Kudou : Suzumura Kenichi (Kamui Shirô de X tv).
- Sarah Nômu : Kobayashi Sanae (Minase Mai de .hack//Liminality).
- Mao Noomu : Nanri Yuuka (Henrietta de Gunslinger Girl).

Disponibilité DVD :

Pour l'instant, seuls les 3 premiers DVDs japonais sont sortis sur 5 de prévus (1 par OAV). A 5000 yens l'unité (~ 40 €), ces derniers disposent d'une piste son stéréo et aussi 5.1, d'une image de qualité remarquable, mais hélas d'aucun sous-titre.

Futures Sorties : l'OAV 4 sort le 28 mai au Japon.



Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Comment se nomme l'attaque fétiche de Gokû dans Dragon Ball ? Cela ressemble au Hadôken de Street Fighter II. C'est aussi le nom des 5 premiers rois de Hawaii.



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Tout le monde en parle

Please RT