Edito #018 : La fin de l'enfance - News - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

01/04/2017 @ 20:58 | Anime | Rukawa

Edito #018 : La fin de l'enfance


Il y a 10 ans, la meilleure blague de premier avril que la Gainax pouvait nous offrir a été un excellent anime original, Tengen Toppa Gurren-Lagann. Chose que le studio nous avait plus habitué à force de nous offrir des oeuvres de commande comme He is my master ou Mahoromatic, remplis de fanservice graveleux et tendancieux.


Evidemment, Gurren-Lagann nous offre son lot de fanservice, anime Gainax oblige. Si les nombreux hommages en sont, la force de ce show à l'ancienne est d'être accessible autant aux néophytes qu'aux otaku pas nés de la dernière pluie. Bien sûr ces derniers apprécieront encore plus la série, et pour cause, Tengen Toppa Gurren-Lagann est une lettre d'amour à l'animation japonaise, elle déclare sa flamme à ce qui s'est fait le mieux à l'âge d'or du Super Robot et du nekketsu, qu'on était les 70 et 80.
Il y avait une autre série Gainax qui avait marqué toute une génération, c'était Evangelion. Hideaki Anno reprenait ici les codes du Super Robot, à les retourner jusqu'à tourner à la parodie. Avec Tengen Toppa Gurren-Lagann, Hiroyuki Imaishi nous offre un retour aux vraies valeurs de l'animation, elle ne fait que suivre le mouvement, et suit les indications à la directives près, mais elle se permet d'aller jusqu'à là où on n'était jamais allé, le Chou Tengen Toppa Gurren Lagann est encore à ce jour le mecha le plus grand que l'univers de l'animation japonaise n'ait engendré, ses limitent s'arrêtent à la taille de l'entendement humain. La série va dans l'excès et c'est ce qui fait sa force, jouant aussi aux montagnes russes émotionnelles, tel que l'épisode 8 ou 11.

Un message qu'ont voulu donner les créateurs de la série a été de faire combattre le Gurren-Lagann contre des Mugann, vaisseaux ennemies animé en 3DCG. Ironiquement Tengen Toppa Gurren-Lagann est peut être le dernier grand anime de Super Robot en 2D, le genre est en train de mourir.

Merci Gainax de nous avoir fait rêver, et esperons prochainement un anime dans ce genre noble qui nous donnera encore envie de rêver.


Tags :  gainax,  hiroyuki imaishi


TRY Again! Masaaki Yuasa x Netflix = DEVILMAN crybaby [16/03/2017 @ 18:58]

Go to NEXT! BORUTO raconte enfin son histoire, dattabasa ! [05/04/2017 @ 18:30]

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Quel est le nom du Pokemon jaune, mascotte de franchise et qui génère de l'électricité ?



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Tout le monde en parle

Please RT