Archives Avril 2017 - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓
Dernières reviews Derniers articles

08/06/2017 - AoHa Ride

28/02/2017 - Takeshi Honda (MCM London 2016)

14/09/2016 - WORKING!!

01/12/2016 - Shingo Araki (1939-2011) Pupilles et Âme

02/08/2016 - Ad Astra - Scipio to Hannibal

27/11/2016 - Hiroyuki Yamaga & Yoshiyuki Sadamoto (Connichi 2016)

13/09/2015 - Hajime no Ippo

11/11/2016 - Shouji Saeki & Hiroyuki Yamaga (Connichi 2015)

23/08/2015 - DEADMAN WONDERLAND

16/10/2016 - Norihiro Hayashida, producteur Tôei Animation (Connichi 2016)

News

05/04/2017 @ 18:30 | Anime | Rukawa

BORUTO raconte enfin son histoire, dattabasa !

BORUTO -NARUTO NEXT GENERATIONS- Site

L'adaptation de BORUTO -NARUTO NEXT GENERATIONS- n'a jamais été un secret de polichinelle et donc nous y voilà enfin. Cela racontera donc l'histoire du fils aîné de Naruto Uzumaki et de Hinata Hyûga, Boruto Uzumaki, et son complexe d'infériorité par rapport à son père absent.
Même si elle est considérée comme une adaptation, la série TV commence assez différemment du manga et publié une fois par mois dans le Shônen Jump.
Le manga dessiné par Mikio Ikemoto reprend en effet le film BORUTO avant d'embrayer sur une histoire inédite, tandis que la série TV commence quand Boruto entre à l'Academie des Ninja. La série semble d'ailleurs viser un nouveau public, essayant de ramener un nouveau public, avec des histoires qui seront principalement concentrées sur la vie scolaire de Boruto, du moins pendant un certain temps, avant certainement d'embrayer vers de l'aventure et des combats.

Il est évidemment recommandé de finir le manga avant de commencer cette série, mais je suis évidemment sûr que ceux qui sont intéressé ont également fini les adaptations des light novels "hiden", qui ont clôturé la série TV, qui racontaient entre autre, la jeunesse des ninja de Konoha, puis deux histoires concentrés sur  deux des personnages les plus populaires de la franchise, Sasuke Uchiha et Shikamaru Nara, avant de conclure sur la préparation du mariage de Naruto et de Hinata avec ses épisodes fanservice basculant du loufoque au nostalgique.

Quant à la diffusion française, fini le J+14, l'épisode 1 est disponible sur ADN.
Gratuitement en 480p et avec une meilleure qualité pour les abonnés.

Oeuvre Originale : Masashi Kishimoto, Mikio Ikemoto et Ukyô Kodachi
Réalisation : Noriyuki Abe
Character Design : Tetsuya Nishio & Hirofumi Suzuki
Sub Character Design : Ichirô Uno & Kôji Yabuno
Structure scénaristique : Makoto Uezu & Ukyô Kodachi
Musique : Yasuharu Takanashi
Production : Studio Pierrot


La première surprise est de voir que la réalisation a été confié à Noriyuki Abe, un grand habitué d'adaptation de shounen à succès, il a été le réalisateur de YûYû Hakushô et de Bleach également capable autant d'être fidèle que de sortir des clous comme il l'avait fait sur l'excellent Ninku. Avec lui, on peut être positif sur la qualité des combats dynamiques.

Si Hirofumi Suzuki continue de se copartager le poste de character designer qu'ils avaient sur Naruto, pour les personnages secondaire la position se voit adjoindre deux animateurs expérimentés qui avaient évidemment déjà travaillé sur Naruto.
Le premier Ichirô Uno arrive assez tard au poste de directeur de l'animation sur la série. S'il était déjà animateur sur la première série de Naruto et sur Naruto Shippuden jusqu'à l’épisode 129, il a surtout eu sa chance ailleurs pour le poste de directeur de l'animation. Il a ainsi travaillé sur Hajime no Ippo, Belzebub, Shirokuma Café, ou encore occupé le poste de character designer sur Soredemo sekai wa utsukushii et surtout Divine Gate, un anime réalisé par Noruyuki Abe. Il a toutefois pu participer à plusieurs films, Blood Prison, et The Last et évidemment Boruto en tant que directeur de l'animation. Ce n'est qu'en 2016 qu'il revient sur la fin de Naruto Shippuden, où il corrigea l'épisode 480, centré sur Hinata et Naruto, avant de s'occuper trois épisodes sur 5 de l'arc Sasuke Hiden.
Le second Kôji Yabuno, c'est plus ou moins la même histoire, simple animateur sur Naruto avant de revenir également sur Sasuke Hiden. Il avait cependant un beaucoup plus d'expérience, commençant à être animateur clef dès la fin des années 90, et ayant notamment travaillé sur d'autres séries produites par le Studio Pierrot comme Super Gals!, Shaman King ou Prince of Tennis. Sur Naruto, il avait également été un des directeur de l'animation sur Blood Prison et The Last. Il a cependant participé à pas mal de génériques en tant que simple animateur. Il a ainsi travaillé sur l'opening 9 de Naruto, et les 2, 8 et 9 de Naruto Shippuden.

 

[Commentaires (0)]

01/04/2017 @ 20:58 | Anime | Rukawa

Edito #018 : La fin de l'enfance

Il y a 10 ans, la meilleure blague de premier avril que la Gainax pouvait nous offrir a été un excellent anime original, Tengen Toppa Gurren-Lagann. Chose que le studio nous avait plus habitué à force de nous offrir des oeuvres de commande comme He is my master ou Mahoromatic, remplis de fanservice graveleux et tendancieux.


Evidemment, Gurren-Lagann nous offre son lot de fanservice, anime Gainax oblige. Si les nombreux hommages en sont, la force de ce show à l'ancienne est d'être accessible autant aux néophytes qu'aux otaku pas nés de la dernière pluie. Bien sûr ces derniers apprécieront encore plus la série, et pour cause, Tengen Toppa Gurren-Lagann est une lettre d'amour à l'animation japonaise, elle déclare sa flamme à ce qui s'est fait le mieux à l'âge d'or du Super Robot et du nekketsu, qu'on était les 70 et 80.
Il y avait une autre série Gainax qui avait marqué toute une génération, c'était Evangelion. Hideaki Anno reprenait ici les codes du Super Robot, à les retourner jusqu'à tourner à la parodie. Avec Tengen Toppa Gurren-Lagann, Hiroyuki Imaishi nous offre un retour aux vraies valeurs de l'animation, elle ne fait que suivre le mouvement, et suit les indications à la directives près, mais elle se permet d'aller jusqu'à là où on n'était jamais allé, le Chou Tengen Toppa Gurren Lagann est encore à ce jour le mecha le plus grand que l'univers de l'animation japonaise n'ait engendré, ses limitent s'arrêtent à la taille de l'entendement humain. La série va dans l'excès et c'est ce qui fait sa force, jouant aussi aux montagnes russes émotionnelles, tel que l'épisode 8 ou 11.

Un message qu'ont voulu donner les créateurs de la série a été de faire combattre le Gurren-Lagann contre des Mugann, vaisseaux ennemies animé en 3DCG. Ironiquement Tengen Toppa Gurren-Lagann est peut être le dernier grand anime de Super Robot en 2D, le genre est en train de mourir.

Merci Gainax de nous avoir fait rêver, et esperons prochainement un anime dans ce genre noble qui nous donnera encore envie de rêver.

[Commentaires (0)]



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT