Youjo Senki : le jeune studio NUT adapte le light novel de Carlo Zen - News - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

07/01/2017 @ 10:55 | Anime | manuloz

Youjo Senki : le jeune studio NUT adapte le light novel de Carlo Zen


Youjo Senki - site officiel

Au détour de notre billet consacré à l'adaptation du manga ACCA 13, je vous parlais de la migration qui s'était opérée par certains réalisateurs issus du studio Madhouse. Aujourd'hui, nous allons vous parler d'un nouveau projet produit par le du studio NUT qui été fondé par un ex-producteur du studio Madhouse, Takuya Tsunoki, qui était derrière de belles productions : la série Death Parade de Yuzuru Tachikawa (Mob Psycho 100), ainsi que l'adaptation de Chihayafuru de Morio Asaki (Card Captor Sakura).

Précédemment, je n'avais pas soulevez ce point important : pourquoi sont-ils tous partis ? L'explication est simplet, suite à un changement de direction! Madhouse est un grand studio à la réputation international qui attire la convoitise, alors que les résultats du studio étaient dans le rouge dans les années 2010, afin d'amélioré sa situation financière et en prendre tout simplement le contrôle, la chaine de télévision NTV a racheté presque 85% des parts du studio en 2011. On ne peut certainement pas savoir si les intentions étaient mauvaises, mais la réaction a été rapide, le légendaire Masao Maruyama a quitté le studio qu'il avait fondé en 1972 pour un autre, le studio MAPPA.

Aujourd'hui, deux nouveaux studios sont nés suite à la transformation du studio Madhouse, le studio VOLN (Ushio & Tora) fondé par Mita Keishi, producteur de la dernière adaptation de HunterxHunter, et le studio NuT qui nous interesse ici.

Le studio NuT est le plus jeune puisqu'il produit cette année son premier projet animé avec l'adaptation du light novel : Youjo Senki de Carlo Zen (scénario) et Shinobu Shinotsuki (illustration).

Sur le champ de batail, une jeune fille conduit l'armé impérial d'une voix cristalline, Tanya Degurechaff. Une présence angélique, des yeux profondément bleus, un teint porcelaine couronné d'une belle chevelure blonde qui ne semble pas avoir sa place en ses lieux de violences ? Elle est la réincarnation de l'un des meilleurs officier de l'armée impérial, cette apparence est le fruit d'une rencontre malheureuse avec un être malveillant qui s'est présenté comme une déité. Mais cela ne l'empeche donc pas de faire partie de l'élite de la classe des sorciers, qui survol le champ de batail en inspirant la terreur dans le cœur de l'ennemi.

La série est réalisé par un ancien du studio Gainax, Yutaka Uemura rencontré à la réalisation des séries : Dantalian no Shoka, et par la suite, Punchline une série fan service et délirante produite chez Mappa. La construction d'une équipe s'effectue souvent via des relations, cette série le démontre particulièrement. Première bonne surprise, la participation de Kana Harufuji (extrait du doujin)au poste d'assistante à la réalisation. Il s'agit d'une première pour cette jeunes femme qui a réalisé de bons épisodes sur les séries Gainax : Medaka Box et Houkago no Pleiades, une promotion mérité qui j'espère la conduira plus haut. Elle n'est pas venue seule, sa partenaire de doujin au Comiket : Hiromi Taniguchi (extrait du doujin), également issue du studio Gainax, elle participe à la création visuelle de la série, en particulier sur la conception de la garde robe des personnages, et celle des personnages secondaire. On la trouve également à la mise en scène sur l'épisode#1 où elle participe au coté d'Uemura au dessin du storyboard.

Après la Gainax connexion, passons sur le  poste du directeur artistique, celui qui s'occupe de la mise en couleur des décors qu'il a pu créer avec son équipe. Je n'avais pas prévu d'en parler, mais après avoir vu l'épisode #1, j'ai été surpris par leur qualité, et notamment celui des intérieurs qui sont en générale assez simple sur les preduction télé. Ici, je suspecte que l'invitation a été émise de par le créateur du studio, Takuya Tsunoki, qui rappelle auprès de lui le directeur artistique de Death Parade : Satoru Hirayanagi, série sur laquelle il était producteur chez Madhouse.

L'équipe est conséquente, alors je ne vais pas revenir sur tous les anonymes qui travaillent dans des conditions difficiles pour nous livrer le meilleur produit. Attardons-nous, sur la dernière invitation de Tsunoki, cette fois, auprès du chara designer de Death Parade : Shinichi Kurita. On le trouve au poste d'animateur clé, qu'il faut traduire par un animateur que l'on retrouvera sur plusieurs épisodes de la série… ce qui est amusant, il n'a pas participé au premier!! On l'aime car il a participé à l'animation de cette scène dantesque pour le dernier film de Bleach.

Vous pouvez dès maintenant visioner le premier épisode qui est déjà disponible en simulcast chez Crunchyroll depuis le lancement de la diffusion de cette série, le 6 janvier 2017.

Staff

Réalisation : Yutaka Uemura (Dantalian no Shoka)

Assistant à la réalisation : Kana Harufuji (Medaka Box)

Structure scénaristique : Kenta Ihara (Ajin, Terror in resonance)

Chara design/Supervision de l'animation : Yuji Hosogoe (Rage of Bahamut)

Supervision de l'animation des effets visuels : Takashi Hashimoto (le maestro des explosions)

Conception des accessoires : Hiromi Taniguchi (Punchline) , Ryouma Ebata, You Moriyama (Shingeki no Kyoujin)

Direction artistique : Satoru Hirayanagi (Death Parade)

Coordination des couleurs : Chiho Nakamura (Speed Grapher)

Supervision de la photographie : Shinji Tonsho (Owaro no Seraph)

Supervision 3D : Masato Takahashi (Macross Frontier)

Animateurs principaux : Hiroyuki Horiuchi, Shinichi Kurita, Shosuke Ishibashi

Musique : Shôji Katayama (Overlord)

Production de l'animation : NUT

 

source : ANN, Variety, @RonSnow_0.


Tags :  nut,  yutaka uemura,  kana harufuji,  kenta ihara,  yuji hosogoe,  takashi hashimoto,  satoru hirayanagi,  hiroyuki horiuchi,  shinichi kurita,  shosuke ishibashi,  shoji katayama


TRY Again! ZERO Dragon Blood : le retour du tokusatsu avec un acteur français [04/01/2017 @ 20:31]

Go to NEXT! Kyoto Animation adapte le manga humoristique Kobayashi-san Chi no Maid Dragon [09/01/2017 @ 21:41]

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Comment se nomme l'attaque fétiche de Gokû dans Dragon Ball ? Cela ressemble au Hadôken de Street Fighter II. C'est aussi le nom des 5 premiers rois de Hawaii.



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Tout le monde en parle

Please RT