Archives Janvier 2017 - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓
Dernières reviews Derniers articles

14/09/2016 - WORKING!!

28/02/2017 - Takeshi Honda (MCM London 2016)

02/08/2016 - Ad Astra - Scipio to Hannibal

01/12/2016 - Shingo Araki (1939-2011) Pupilles et Âme

13/09/2015 - Hajime no Ippo

27/11/2016 - Hiroyuki Yamaga & Yoshiyuki Sadamoto (Connichi 2016)

23/08/2015 - DEADMAN WONDERLAND

11/11/2016 - Shouji Saeki & Hiroyuki Yamaga (Connichi 2015)

30/04/2015 - Majokko shimai no Yoyo to Nene

16/10/2016 - Norihiro Hayashida, producteur Tôei Animation (Connichi 2016)

News

09/01/2017 @ 21:41 | Anime | manuloz

Kyoto Animation adapte le manga humoristique Kobayashi-san Chi no Maid Dragon

Kobayashi-san Chi no Maid Dragon - site officiel

 

Le studio Kyoto Animation propose de nous divertir cet hiver, et cela faisait un moment qu'il ne s'était pas essayé à l'adaptation d'un manga comique au graphisme coloré. C'est chose faite, et c'est à découvrir à partir du 11 janvier en simulcast chez Crunchyroll, l'adaptation du manga de Coolkyoushinja : Kobayashi-san Chi no Maid Dragon.

Le choix s'est naturellement porté sur Yasuhiro Takemoto pour la réalisation de ce projet, c'est un spécialiste de l'humour chez Kyoto Animation. Il nous a entre autre délivré des fous rires avec les séries : Fullmetal Panic? Fumoffu, Lucky Star, et avait aussi participé à quelques épisodes de Nichijou… et Rukawa se souviendra très bien de cette série, il a signé deux épisodes du délirant Haré+Guu.

C'est le quotidien d'une banalité ennuyeuse, d'une employé de bureau comme vous les avez imaginé 100 fois, mademoiselle Kobayashi, qui sera chamboulé à la suite d'une bonne action! Laquelle me direz-vous, celle envers une jeune dragonne en détresse!! Elle voit alors débarquer à la porte de son minuscule appartement, une servante!!? La jeune fille qui souhaite instamment lui proposer ses services, est en réalité cet dragonne qu'elle avait sauvé. Elle a en effet le pouvoir de se transformer en être humain, et s'est donné pour mission de lui rendre service pour le meilleur ou pour le pire : ]

Le reste de l'équipe a du talent, ce n'est plus une surprise aujourd'hui, le studio Kyoto Animation est sans doute l'un des plus efficaces au Japon, cela est permis par une rare stabilité dans ses effectifs, un phénomène rare dans le milieu. Le temps est pris pour forger l'expérience, et l'un des atouts majeurs du studio à cet effet, est d'avoir les moyens d'employer intégralement ses animateurs, et ainsi pouvoir leur reverser un salaire mensuel. On retrouve donc des proches de Takemoto sur cette nouvelle production, il a rassemblé au poste clé les membres de l'équipe de sa dernière comédie : Amagi Brillant Park, Miku Kadowaki au chara design, et Mikiko Watanabe à la direction artistique.  

Staff:

Réalisation : Yasuhiro Takemoto (Kyoukai no Kanata, Amagi Brillant Park)

Structure scénaristique : Yuka Yamada (Tide Line Blue, Umi Monogatari)

Chara design : Miku Kadowaki (Kyoukai no Kanata, Amagi Brillant Park)

Conception des accessoires : Seiichi Akitake

Supervision de l'animation : Nobuaki Maruki (Amagi Brillant Park)

Direction artistique : Mikiko Watanabe (Kyokai no Kanata, Amagi Brillant Park)

Coordination des couleurs : Yuka Yoneda (Free!, Hyouka, Nichijou)

Supervision de la photographie : Akihiro Ura (Free! saison 2)

Musique : Masumi Ito (Flip Flappers, Bungaku Shoujo)

Production de l'animation : Kyoto Animation

 

Source : ANN.

[Commentaires (0)]

07/01/2017 @ 10:55 | Anime | manuloz

Youjo Senki : le jeune studio NUT adapte le light novel de Carlo Zen

Youjo Senki - site officiel

Au détour de notre billet consacré à l'adaptation du manga ACCA 13, je vous parlais de la migration qui s'était opérée par certains réalisateurs issus du studio Madhouse. Aujourd'hui, nous allons vous parler d'un nouveau projet produit par le du studio NUT qui été fondé par un ex-producteur du studio Madhouse, Takuya Tsunoki, qui était derrière de belles productions : la série Death Parade de Yuzuru Tachikawa (Mob Psycho 100), ainsi que l'adaptation de Chihayafuru de Morio Asaki (Card Captor Sakura).

Précédemment, je n'avais pas soulevez ce point important : pourquoi sont-ils tous partis ? L'explication est simplet, suite à un changement de direction! Madhouse est un grand studio à la réputation international qui attire la convoitise, alors que les résultats du studio étaient dans le rouge dans les années 2010, afin d'amélioré sa situation financière et en prendre tout simplement le contrôle, la chaine de télévision NTV a racheté presque 85% des parts du studio en 2011. On ne peut certainement pas savoir si les intentions étaient mauvaises, mais la réaction a été rapide, le légendaire Masao Maruyama a quitté le studio qu'il avait fondé en 1972 pour un autre, le studio MAPPA.

Aujourd'hui, deux nouveaux studios sont nés suite à la transformation du studio Madhouse, le studio VOLN (Ushio & Tora) fondé par Mita Keishi, producteur de la dernière adaptation de HunterxHunter, et le studio NuT qui nous interesse ici.

Le studio NuT est le plus jeune puisqu'il produit cette année son premier projet animé avec l'adaptation du light novel : Youjo Senki de Carlo Zen (scénario) et Shinobu Shinotsuki (illustration).

Sur le champ de batail, une jeune fille conduit l'armé impérial d'une voix cristalline, Tanya Degurechaff. Une présence angélique, des yeux profondément bleus, un teint porcelaine couronné d'une belle chevelure blonde qui ne semble pas avoir sa place en ses lieux de violences ? Elle est la réincarnation de l'un des meilleurs officier de l'armée impérial, cette apparence est le fruit d'une rencontre malheureuse avec un être malveillant qui s'est présenté comme une déité. Mais cela ne l'empeche donc pas de faire partie de l'élite de la classe des sorciers, qui survol le champ de batail en inspirant la terreur dans le cœur de l'ennemi.

La série est réalisé par un ancien du studio Gainax, Yutaka Uemura rencontré à la réalisation des séries : Dantalian no Shoka, et par la suite, Punchline une série fan service et délirante produite chez Mappa. La construction d'une équipe s'effectue souvent via des relations, cette série le démontre particulièrement. Première bonne surprise, la participation de Kana Harufuji (extrait du doujin)au poste d'assistante à la réalisation. Il s'agit d'une première pour cette jeunes femme qui a réalisé de bons épisodes sur les séries Gainax : Medaka Box et Houkago no Pleiades, une promotion mérité qui j'espère la conduira plus haut. Elle n'est pas venue seule, sa partenaire de doujin au Comiket : Hiromi Taniguchi (extrait du doujin), également issue du studio Gainax, elle participe à la création visuelle de la série, en particulier sur la conception de la garde robe des personnages, et celle des personnages secondaire. On la trouve également à la mise en scène sur l'épisode#1 où elle participe au coté d'Uemura au dessin du storyboard.

Après la Gainax connexion, passons sur le  poste du directeur artistique, celui qui s'occupe de la mise en couleur des décors qu'il a pu créer avec son équipe. Je n'avais pas prévu d'en parler, mais après avoir vu l'épisode #1, j'ai été surpris par leur qualité, et notamment celui des intérieurs qui sont en générale assez simple sur les preduction télé. Ici, je suspecte que l'invitation a été émise de par le créateur du studio, Takuya Tsunoki, qui rappelle auprès de lui le directeur artistique de Death Parade : Satoru Hirayanagi, série sur laquelle il était producteur chez Madhouse.

L'équipe est conséquente, alors je ne vais pas revenir sur tous les anonymes qui travaillent dans des conditions difficiles pour nous livrer le meilleur produit. Attardons-nous, sur la dernière invitation de Tsunoki, cette fois, auprès du chara designer de Death Parade : Shinichi Kurita. On le trouve au poste d'animateur clé, qu'il faut traduire par un animateur que l'on retrouvera sur plusieurs épisodes de la série… ce qui est amusant, il n'a pas participé au premier!! On l'aime car il a participé à l'animation de cette scène dantesque pour le dernier film de Bleach.

Vous pouvez dès maintenant visioner le premier épisode qui est déjà disponible en simulcast chez Crunchyroll depuis le lancement de la diffusion de cette série, le 6 janvier 2017.

Staff

Réalisation : Yutaka Uemura (Dantalian no Shoka)

Assistant à la réalisation : Kana Harufuji (Medaka Box)

Structure scénaristique : Kenta Ihara (Ajin, Terror in resonance)

Chara design/Supervision de l'animation : Yuji Hosogoe (Rage of Bahamut)

Supervision de l'animation des effets visuels : Takashi Hashimoto (le maestro des explosions)

Conception des accessoires : Hiromi Taniguchi (Punchline) , Ryouma Ebata, You Moriyama (Shingeki no Kyoujin)

Direction artistique : Satoru Hirayanagi (Death Parade)

Coordination des couleurs : Chiho Nakamura (Speed Grapher)

Supervision de la photographie : Shinji Tonsho (Owaro no Seraph)

Supervision 3D : Masato Takahashi (Macross Frontier)

Animateurs principaux : Hiroyuki Horiuchi, Shinichi Kurita, Shosuke Ishibashi

Musique : Shôji Katayama (Overlord)

Production de l'animation : NUT

 

source : ANN, Variety, @RonSnow_0.

[Commentaires (0)]

04/01/2017 @ 20:31 | Tokusatsu | Rukawa

ZERO Dragon Blood : le retour du tokusatsu avec un acteur français

ZERO -Dragon Blood- (Site - Twitter)

Retour de de ZERO, le spin of de la franchise GARÔ, toujours avec son acteur franco-japonais Ray Fujita. Cocorico à lui, puisque ce beau gosse est né d'un père français et il parle très bien la langue de molière, ayant fait le lycée français de Tôkyô. Comme toutes les séries de la franchie, ZERO -Dragon Blood- ne devrait pas être long, 12. Cela tombe bien, puisque juste après, Ray- Fujita participera à la comédie musicale de de Naruto, où il jouera le rôle de Yamato.

ZERO DRAGON BLOOD
Quant à la franchise GARÔ, elle se porte plutôt bien, un film d'animation avait même vu le jour en mai 2016, sorti pendant la diffusion de GARO Makai Retsuden. Un troisième anime a été officialisé, mais pour l'instant pas encore de date. Il ne devrait cependant pas être diffusé pour tout de suite, puisque GARO Kami no kiba et GARO Gekkou no tabibito semble être prioritaire pour 2017 après ZERO Dragon Blood. C'est donc en attendant de développer une suite à la série principale, que la production a préféré renouer contact avec l'autre Makai kishi, le bien nommé ZERO, histoire d'un peu étoffer l'univers de la série. Parce que bon, la série empoi quasiment les mêmes acteurs et cela depuis 10 ans, avec quelques passages de flambeau cependant, puisque GARO se déroule sur plusieurs générations où un nouveau Makai kishi revient de l'enfer.
Pour l'anecpote, ZERO s'écrit 絶狼 soit avec le kanji de zetsu (suppression) que certains otaku peuvent reconnaître s'ils sont famillier de Zetsubou-sensei, et de ookami qui peut se lire rou et qui est donc aussi utilisé dans GARÔ.

L'histoire reste assez simple :
Rei Suzumura, alias ZERO le chevalier du Makai aux crocs d'argent, continue de débarasser le monde des Horrors, il est un jour surpris par une photographe amatrice nommée Alice Hiromi. Cette dernière developpe un gros intérêt pour ce chevalier argenté. Alors qu'il reçoit une mission de la Prêtresse du Makai Rekka qui lui demander de l'accompagner pour chercher un oeuf de Dragon, Alice se mettra en tête de les suivre.

Keita Amemiya réalisatera la série, chose qu'il n'avait pas faite depuis Makai no Hana, en 2014.

Casting :
Rei Suzumura/ZERO : Ray Fujita.
Alice Hiromi : Shin Aoshima
Prêtesse Kagome : Yuria Haga
Prêtress Rekka : Mary Matsuyama
Bakura : Taka Guadalcanal
Kurehi : Kuran Kusanari

Diffusion à partir du vendredi 6 janvier à 25h30 sur TV Tôkyô.
L'opening sera encore chanté par JAM Project.

[Commentaires (0)]

03/01/2017 @ 19:47 | Anime | manuloz

Adaptation du jeu Akiba's Trip pour les 25 ans du studio Gonzo

Akiba's Trip - site officiel

Le studio Gonzo accueille son 25e anniversaire avec une nouvelle production, l'adaptation du jeu Akiba's Trip pour janvier 2017.

Le studio Gonzo a traversé une tempête. Malgré une mort annoncé par tous ses détracteurs, le studio poursuit sa route, plus sobrement, depuis les problèmes financiers rencontrés en 2008. En effet, le studio a connu un déficit qui fleuretait près des 30 millions d'euros, ce qui a provoqué le retrait du titre de la bourse de Tôkyô, et une sérieuse réflexion sur la stratégie du groupe GDH (Gonzo Digimation Holding) qui s'est finalement recentré sur le marché de l'animation, après une réorganisation qui a conduit à la vente des studios en charge d'activité annexe, comme le jeu vidéo.

Le studio a connu quelque réussite lors de ses meilleures années,  il a produit jusqu'à 9 projets en 2007, le pic avant la chute. Il s'est également essayé aux productions cinéma sans trop de réussite commercial avec Gin-iro no kami no Agito et Brave Story. A mon sens, le meilleur du studio Gonzo a été délivré par Mahiro Maeda, l'un des transfuges du studio Gainax avec les autres fondateurs du studio Shoji Murahama et Shinji Higuchi, avec la série d'OVA Blue Submarine n°6 et la série télévisée Gankutsu Ou. Un vrai créatif dont le talent est malheureusement toujours sous-exploité... il l'a prouvé encore une fois en retournant près d'Hideaki Anno pour la production d'Evangelion 3.0 qui l'a conduit par la suite a réalisé plusieurs courts brillant sur Animator Expo au studio khara, en un mot, il faut lui confier son propre projet ça semble pourtant évident !!  

Gonzo, aujourd'hui défait de tous ses fondateurs clés, ne produit désormais qu'un projet à l'année. Ils ont encore la chance d'avoir dans leur rang, Fuminori Kizaki, réalisateur de Basilisk, Afro Samurai, et dernièrement, le film Bayonetta: Bloody Fate. On nous annonce par ailleurs que d'autres projets sont prévus pour cette anniversaire, peut être une nouvelle production lui sera confié ?

Entre temps, nous pourrons découvrir Akiba's Trip qui sera diffusé à partir du 4 janvier sur la chaine Tokyo MX au Japon. La réalisation a été confiée à Hiroshi Ikehata, il était le roi de la "web-gen" à ses débuts, je vous parlais de ce mouvement dans mon précédent billet. Il a permis la découverte de nombreux jeunes talents, et il est vivement recommandé de voir ces "premiers" opus, des épisodes sous traité par le studio Gonzo dont il avait la charge : Zettai Karen Children #37, Hayate no Gotoku! #39 & Soul Eater #34 celui là produit au studio Telecom. Il fait partie de la branche de ces réalisteurs au style dynamité, qui n'a pas à avoir honte devant un Hiroyuki Imaishi (pour lequel il a réalisé un épisode de Gurren Lagann), illustration à travers ce court métrage amateur qu'il a réalisé : Message V.

 

Son énergie est un vrai plus pour la série Akiba's Trip qui porte un scénario très simple :

Le quartier d'Akiba célèbre pour la diversité de boutiques spécialisés dans l'électronique, le quartier s'est peu à peu muté en paradis pour otaku laissant plus de place aux mangas, animés et jeux vidéos. Comment faire du quartier le décor de la série, en y ajoutant des vampires synthétiques surnommé "Synthisters" qui se nourrissent de l'énergie des habitants. Comment les détruires ?? Les dévêtir pour les exposer au rayon du soleil… oui d'où le jeu de mot dans le titre Akiba's trip(tease)…

Staff

Réalisation : Hiroshi Ikehata (Robot Girl Z)

Structure scénaristique : Kazuho Hyodo (Robot Girl Z, ReLIFE)

Character design : Hajime Mitsuda (1er chara design - animateur issu de Production IG)

Supervision de l'animation : Satoru Kiyomaru (C3-bu, Medaka Box), Takahiro Sasaki (Baka to Test)

Conception des costumes : Mako Koino (Luck & Logic)

Conception des accessoires : Tomokazu Sugimura (Servamp)

Direction artistique : Ken'ichi Tajiri (Princess Tutu, Tamayura, Tsuritama)

Supervision de la photographie : Kojiro Hayashi (Saki, Gantz)

Coordination des couleurs : Ritsuko Utagawa (Gintama)

Production de l'animation : Gonzo

 

source : ANN

[Commentaires (0)]



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT