Hibike! Euphonium 2, la symphonie d'une nouvelle saison - News - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

04/10/2016 @ 18:56 | Anime | Rukawa

Hibike! Euphonium 2, la symphonie d'une nouvelle saison


Hibike! Euphonium 2 Kita-Uji Koukou Suisou-gakubu no ichiban atsui natsu
Site officiel - Twitter

La seconde série de Hibike! Euphonium devrait continuer là où la première série s'est arrêtée :

Après avoir été qualifiée pour le concours régionale du Kansai, la fanfare du lycée de Kita-Uji est plus que jamais motivée pour aller le plus loin possible dans la compétition, voire la gagner.
Kumiko Omae (euphonium) décide de s'entraîner chaque matin avec Reina Kousaka (trompette) et se donne rendez vous à 5h du matin. Quand elles arrivent au lycée, elles s'apperçoivent qu'elles ne sont pas les premières. Mizore Yoroizuka (hautbois) est déjà là. Une retour Nozomi Kasaki (flûte), une ancienne membre va de son côté créer quelques conflits. L'été va être chaud, elles devront faire de leur mieux pour être dans les 3 meilleures écoles et se qualifier pour le tournoi nationale du Japon. Pour celà, le superviseur Noboru Taki fait appelle à deux de ses amis, Masahiro Hashimoto et Satomi Niiyama spécialistes respectivement des instruments à percussion pour Hashimoto et des instruments à vent pour Niiyama.

Hibike Euphonium 2

Il s'agit donc ici d'une adaptation du second light novel Kita-Uji Koukou Suisou-gakubu no ichiban atsui natsu (l'été le plus chaud de la fanfare du lycée de Kita-Uji). Le quatrième volume de la série étant un recueil d'histoires courtes se déroulant entre les différents volumes, on peut également avec chance espérer une adaptation de certaines d'elles si le planning le permet.

La série se démarque par sa réalisation, si connait animation, Kyôto animation a, comme à son habitude, ravi les sakuga fans, le réalisateur Tatsuya Ishihara a voulu donner un style très particulier à sa série. Il voulait donner un côté réaliste, une certaine profondeur cinématographique à la série. C'est pour une de ces raisons qu'il a attaché un faible flou artistique en arrière plan, metant une valeur les scènes où les personnages y mettaient beaucoup d'emotions.

Si Ishihara s'est surtout occupé de l'aspect technique, pour l'aspect humain, il s'était entouré de Naoko Yamada en tant que series enshuutsu. Le travail de Yamada consistait à s'assurer que chaque épisode aille dans une direction cohérente comme une seule entité, elle supervisait ainsi les émotions des personnages pour qu'ils gardent une logique et ne trahissent pas le personnage. En bref un assistant-réalisateur++. Ishihara avait besoin d'elle comme pendant féminin, car rien de mieux qu'une femme pour comprendre une autre femme et les rélations qu'elles ont entre-elles. Selon lui, les femmes ont une meilleur sensibilité avec la connection entre les gens et l'aspect relationnel. Elle a ainsi fait réécrire certaines passages des scripts afin de rendre certaines conversations plus authentiques.

Techniquement, la série s'est également démarquée avec l'invention du poste de gakki settei kantoku rien que pour Hirouyki Takahashi, soit un superviseur spécialisé au respect de l'animation des instruments de musique. Certains avaient déjà blagué en disant que c'était une sorte de mecha-designer, mais ce n'était pas tout à fait faux. Parce que de ce côté-ci, cela a été une réussite et on le doit beaucoup à Hiroyuki Takahashi, qui est repassé derrière tous les animateurs qui ont dessiné des instruments de musique pour chacun des 13 épisodes de la série, l'OVA et le film. Vu le travail immense de confier cette tâche à une seul homme, la série a certainement un planning bien avancée.
Takahashi avait déjà occupé ce travail sur K-on!, mais cette fois, les instruments sont bien mieux mis en avant plan que pour l'autre série où les filles mignonnes étaient plus occupées à boire du thé qu'à les utiliser.

Staff
Oeuvre originale : Ayano Takeda
Réalisation : Tatsuya Ishihara (Air, Chuu2byou, Nichijou, Free!)
Coordination de la série : Naoko Yamada (Tamago Market, Koe no katachi)
Structure narrative : Jukki Hanada (Kyokai no kanata, Kannazuki no Miko, Rozen Maiden)
Character Design : Shôko Ikeda (Suzumiya Haruhi no yuuutsu)
Direction de l'animation des instruments : Hiroyuki Takahashi
Musique : Akito Matsuda (Kyoukai no Kanata, Saijaku Muhai no Bahamut)
Direction artistique : Mutsuo Shinohara (Chuu2byou, Clannad)
Production de l'animation : Kyôto Animation

Musique maestro dès le 5 octobre 2016, et disponible en France sur Crunchyroll.


Source :  Ultimatemegax

Tags :  kyoto animation,  ayano takeda,  tatsuya ishihara,  naoko yamada,  jukki hanada,  shoko ikeda,  hiroyuki takahashi,  akito matsuda,  mutsuo shinohara


TRY Again! Shakunetsu no Takkyuu Musume, les princesses du ping pong [03/10/2016 @ 19:33]

Go to NEXT! Flip Flappers: le mahou shoujo surprise de l'automne [05/10/2016 @ 22:17]

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Comment se nomme l'attaque fétiche de Gokû dans Dragon Ball ? Cela ressemble au Hadôken de Street Fighter II. C'est aussi le nom des 5 premiers rois de Hawaii.



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT