Archives Janvier 2016 - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓
Dernières reviews Derniers articles

08/06/2017 - AoHa Ride

28/02/2017 - Takeshi Honda (MCM London 2016)

14/09/2016 - WORKING!!

01/12/2016 - Shingo Araki (1939-2011) Pupilles et Âme

02/08/2016 - Ad Astra - Scipio to Hannibal

27/11/2016 - Hiroyuki Yamaga & Yoshiyuki Sadamoto (Connichi 2016)

13/09/2015 - Hajime no Ippo

11/11/2016 - Shouji Saeki & Hiroyuki Yamaga (Connichi 2015)

23/08/2015 - DEADMAN WONDERLAND

16/10/2016 - Norihiro Hayashida, producteur Tôei Animation (Connichi 2016)

News

25/01/2016 @ 21:05 | Anime | manuloz

Le studio Gainax s'occupe à Fukushima

Le président du studio Gainax, Hiroyuki Yamaga a révélé à plusieurs reprises lors de ses déplacements lors de conventions à l'étranger qu'aucune série n'est en cours de production pour une diffusion en 2016 au sein du studio. Bien que cela semble inquiétant pour l'avenir, le studio n'est pourtant pas complètement en sommeil, et soutient les projets de sa branche installée à Fukushima.

Suite au tremblement de terre qui a dévasté la préfecture de Fukushima en 2011, le studio Gainax  a investi les locaux d'une école à l'abandon dans la ville de Miharu. Le président de cette nouvelle structure ouverte en mars 2015, Yoshinori Asao, un natif de la région a évoqué son souhait de réhabiliter Fukushima, et dynamiser son emprunte culturel à travers le Japon, mais aussi dans le reste du monde. Son plan se polarise autour de deux activités : la première est la production de projets animés avec une équipe de jeunes talents recrutés sur place. Et la seconde, héberger un musée consacré à l'animation, l'art et la fantaisie.

La première activité se concrétise ponctuellement à travers la production de courts métrages. Ils ont débuté en aout 2015 par un (très) court métrage en 3D réalisé à l'occasion du festival"Gotochi Characters Children's Dream Festa" (festival dédié aux mascottes des villes de la région) au cours duquel était organisé un concours destiné aux enfants : dessiner le robot du futur. La jeune gagnante a pu ainsi découvrir son dessin prendre vie sur youtube.

La branche "animé" se fait remarquer lorsque la banque régionale Tôhô a fait appel en fin d'année dernière au studio pour la réalisation de 6 annonces publicitaires. Elles sont en cours de diffusion à la télévision et sur le web au rythme d'un épisode tous les deux mois. La présence de Yoshiyuki Sadamoto (Evangelion) au chara design a marqué l'évènement. Les spots sont et seront à découvrir sur la page dédiée de la banque Toho.  

La qualité s'affine pour aboutir à leur meilleur opus à ce jour, un court métrage de deux minutes réalisées dans le cadre du projet "I love ♡ Tohoku" (la région du nord-est dont fait partie la préfecture de Fukushima) initié par la chaine de télévision nationale NHK, intitulé : "Omoi no Kekera". Ce court a été réalisé par Shouji  Saeki (Mahoromatic , Pleiades), et Manami Umeshita (C-3 bu) s'est chargée du chara design. Le court est visible sur cette page.

La prochaine étape, une série de 10 courts métrages d'une durée de 2 minutes intitulées : "Mirai e no Tegami", qui sera diffusée sur le web dans le courant du mois de février sur ce site. Ces courts métrages qualifiés d'animation documentaire sont l'illustration des difficultés, et la résilience des populations locales suite à la destruction de leur environnement.

Enfin, le tour d'horizon se conclue avec l'anime promotionnel consacré à la ville de Date, qui sera présenté au mois de mars sous la forme de deux épisodes de 15 minutes, sous le titre : "Masamune Datenicle". Sans surprise, il met en scène l'un des plus célèbres seigneurs féodaux de la période Sengoku : Date Masamune (1567-1636).

Le studio de Fukushima étant jeune, la production de tous ces courts est assurée par le site de Tôkyô. Bien que le recrutement ait débuté, cela prendra du temps pour qu'il soit plus autonome. Yuu Yamashita et Risa Shigihara sontles premièrs élus de l'équipe d'animation recrutés auprès de l'école Art & Design, situé à Koriyama. Leur formation est assurée par une vétéran, Madame Miki Otani qui supervisait déjà les intervallistes chez Sunrise sur des séries comme Gundam X, Gundam 08th MS TEAM ou Turn A Gundam.

Quant à la seconde activité, la gestion du musée appelé "Kuso to Art no Museum – Fukushima Sakura Yugakusha", elle est supervisé par un membre fondateur du studio : Yasuhiro Takeda, également l'un des producteurs clés de Gurren Lagann, au coté de Takami Akai. L'exposition permanente est consacrée à la création d'une série animée de A à Z dans la tradition du studio Gainax, vous pouvez par ailleurs la découvrir sur cette vidéo tourner lors du Tokyo Anime Fair de 2013.

Le musée accueille également des expositions temporaires, la première était consacrée aux dessins de production du film Yowamushi Pedal qui s'est déroulé du 5 au 23 septembre 2015. Depuis le 31 octobre et jusqu'au 31 janvier, l'illustrateur Katsuya Terada (Blood The Last Vampire) est l'invité du musée. On peut y découvrir ces illustrations, il a également animé une discussion avec ses amis Masakazu Katsura (Zetman) et Yasuhiro Nightow (Trigun).

#Voir une salle de l'expo Katsuya Terada à 360°

 

Le studio Gainax s'est investi avec cœur dans la relance d'une région qui avait besoin d'aide. Il est fort dommage de voir à travers le web de nombreux "fans" leur tourner le dos et souhaiter même, leur disparition... suite à des productions en dent de scie (on est d'accord) depuis l'exode de ses talents. Mais soyons assuré qu'il persévère, et on l'espère de concrétiser un rêve de 20 ans : la production du film Aoki Uru. Hiroyuki Yamaga se bat toujours pour récolter les fonds nécessaire !

Yoshinori Asao lui travaille activement à la création d'un festival dans la région de Fukushima. La date est même déjà arrêtée au 3 novembre. Il compte sur la participation de 7 villes voisines pour faire découvrir à la population locale comme au touriste le monde de l'animation à travers cosplays, et projections de films. Il est temps d'effacer cette image figée dans la destruction qui assombri la région, et la tourner vers l'espoir. Rendez-vous est pris pour le "Magical Fukushima 2016" !

source : Gainax.jp, Gainax.fr, Minyu-net, Sankei.com.

[Commentaires (0)]

10/01/2016 @ 18:41 | Anime | Rukawa

Double ration de Mieko Hosoi : Grimgar & le Rakugo ou la vie

Hai to Gensou no Grimgar (Site officiel - Twitter)

Le réalisateur Ryousuke Nakamura reforme un duo avec Mieko Hosoi, pour le plaisir des yeux.
Si on ne sait pas encore si la série sera une réussite, on peut déjà affirmer avec certitude que la direction artistique sera très bien, avec la présence de Mieko Hosoi et de Hidetoshi Kaneko.


Leur première collaboration en duo réalisateur/chara designer s'est faite sur les episodes 8 et 9 des Aoi Bungaku, c'est-à-dire le segment Hashire Melos. Mieko Hosoi avait été en charge d'adapter le chara design créé par Takeshi Konomi, mangaka de Prince of Tennis.
Depuis, c'est un duo qu'on rencontre souvent dans les opening et ending. C'est eux qui avaient officié sur l'opening de Shigatsu wa kimi no uso, Fate/Grand Order ou bien encore l'ending de Silver Spoon.

Cependant, ce n'est pas le premier anime réalisé par Nakamura où Hosoi est à la charge d'uniformisation des dessins. Le duo avait déjà été formé une première fois en 2012 sur Nerawareta Gakuen, un film d'animation Sunrise, puis sur Aiura, un anime tranche de vie datant de 2013.

Hai to Gensou no Grimgar © Ao Jumonji, Overlap/Hai to Gensou no Grimgar Production Committee

Concernant l'histoire du light novel de Grimgar, rien d'original. Il s'agit ici encore une histoire de mondes parrallèles. Sachez néanmoins que Nakamura a la manie de toucher à la fidélité de l'oeuvre qu'il adapte. Ce qui veut dire que celle-ci risque d'être assez différente du roman, sauf dans les grandes lignes.

Grimgar, le nom de cet univers. Personne ne sait s'il s'agit d'un continent, d'une île, ou le monde entier de cet univers.
Haruhiro se reveille dans ce monde, ne sachant plus qui il est, ni d'où il vient. Les circonstances l'obligent à faire équipe avec d'autres naufragés dans le même cas : Manato, Ranta, Yume, Shihoru, Mozugo et Mari.
Ce n'est pas seulement des monstres qu'ils combattront, mais leurs propres faiblesses, leur manque d'esprit d'équipe, et la dure réalité du quotidien d'aventuriers novices.

La direction artistique a été confiée à un vétéran digne de confiance pour dessiner ce monde fantastique : Hidetoshi Kaneko. C'est lui qui avait été en charge des décors sur Lodoss et Arion. Il avait déjà travaillé avec Nakamura sur Hashire Melos et Aiura. Voici quelques croquis préparatoires de la série.

Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar Décors de Hai to Gensou no Grimgar

Oeuvre originale : Ao Jûmonji
Illusrations originales : Eiri Shirai
Réalisation & Structure narrative : Ryousuke Nakamura
Character Design animation : Mieko Hosoi
Direction Artistique : Hidetoshi Kaneko
Production de l'animation : A-1 Pictures

La série est actuellement en simulcast chez Wakanim sous le titre Grimgar, le monde des cendres et de fantaisie. Vous pouvez voir le premier episode ici.

 

Shôwa Genroku Rakugo Shinjû (Site officiel - Twitter)

Mieko Hosoi est également au chara design de Shôwa Genroku Rakugo Shinjû, diffusé en France sous le titre le Rakugo ou la vie. Il s'agit d'une adaptation d'un manga de Haruko Kumota.
Cependant Hosoi privilégera Grimgar; En effet, sur l'épisode de Rakugo Shinjû, la direction de l'animation du premier episode est prise en charge par Akiharu Ishii, character designer de Bakumatsu Rock, Prince of Tennis et Blood+.
La réalisation a été confiée à Shin'ichi Omata sous le pseudonyme Mamoru Hatakeyama. C'est le pseudonyme qu'il utilise quand il est réalisateur d'une série lui-même, et non directeur d'episode.

Pendant l'ère Edo, Kyôji, jeune incarcéré se passionne de Rakugo après avoir assisté à une prestation de cet art oratoire. Tout juste libéré de prison pour bonne conduite, il se met en tête de devenir le dissiple de la personne qui a changé sa vie, Yûrakutei Yakumo, qui n'avait jamais accepté aucun disciple auparavant... Il le baptise Yotarô comme nouveau nom de scène.


Oeuvre originale : Haruko Kumota
Réalisation : Mamoru Hatakeyama (Sankarea)
Structure narrative : Jun Kumagai (Aquarion Logos, Hamatora)
Chara-design : Meiko Hosoi
Studio : Studio DEEN

On peut noter la présence de la grande Megumi Hayashibara dans le rôle de Miyokichi, et à l'opening de la série. Le rôle de Yotarô est assuré par Tomokazu Seki, un seiyuu dont la vocation première était de devenir acteur de théâtre quand il était lycéen. Hiroshi Yanaka, un autre vétéran sera la voix de Yûrarakutei.
La chaîne J-ONE diffusera les deux premiers episodes jeudi prochain, et sera en streaming sur Anime Digital Network dès le 28 janvier.

Shôwa Genroku Rakugo Shinjû © Haruko Kumota, Kodansha/ Rakugo Shinjû Committee

Shôwa Genroku Rakugo Shinjû © Haruko Kumota, Kodansha/ Rakugo Shinjû Production Committee
Hai to Gensou no Grimgar © Ao Jumonji, Overlap/Hai to Gensou no Grimgar Production Committee

[Commentaires (0)]

09/01/2016 @ 20:08 | Anime | manuloz

Le Garçon et la Bête : Mamoru Hosoda de retour en salle le 13 janvier

Bakemono no Ko / Le Garçon et la Bête - site officiel

Après le succès du film Les Enfants Loups ~Ame & Yuki~ (plus de 150 000 entrées), le cinéma de Mamoru Hosoda se "démocratise" en France. La sortie de son nouveau film, Le Garçon et la Bête, est imminente ! Gaumont le distribuera cette fois à travers la France à partir de mercredi 13 janvier, nous sommes encore une fois parmi les premiers à le découvrir après le Japon, on s'entend bien.

Relevons dès à présent l'absence de Yoshiyuki Sadamoto au chara design du projet de Mamoru Hosoda, il n'a pas pu se défaire d'autres obligations... sans doute a-t-il été sequestré par Hiroyuki Yamaga pour réaliser les personnages de Akubi, l'anime sur la plongée du studio Gainax.

Nous sommes des fans d'Evangelion en premier, il fallait en parler, c'est fait et oublié, car Mamoru Hosoda sait s'entourer. Il a établi lui même les premières esquices des personnages qu'il a confiées à d'anciens collaborateurs du temps du studio Toei Animation, Takaaki Yamashita et son protégé Tatsuzo Nishida qui supervisent l'animation.

Les décors seront assurés par une équipe habituée des productions Ghibli, Takashi Omori et Yohei Takamatsu, les directeurs artistiques du film La Colline aux Coquelicots de Goro Miyazaki et la sensibilité de Youichi Nishikawa qui s'était uniquement contenté de peindre des décors sur les film du studio mais aussi quelques séries comme Samurai 7.

Il a également écrit le scénario par lui même, il se présente comme ceci (via Gaumont) :

"Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés.Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d'une aventure qui dépasse l'imaginaire..."

 

Staff:

Réalisation/Scénario : Mamoru Hosoda
Chara design : Mamoru Hosoda, Takaaki Yamashita, Daisuke Iga (costume)
Directeur de l'animation : Takaaki Yamashita & Tatsuzo Nishida
Direction artistique : Takashi Omori (La Colline aux coquelicots), Yohei Takamatsu, Youichi Nishikawa
Supervision 3DCG : Ryo Horibe (Summer Wars)
Musique : Masakatsu Takagi (Les Enfants Loups)
Production de l'animation : Studio Chizu

source : ANN, allociné.

[Commentaires (0)]

04/01/2016 @ 21:45 | Anime | manuloz

Les anime de la nouvelle saison : hiver 2016

Je me poste en seconde position pour vous souhaitez une joyeuse année 2016 ! Je l'espère riche en anime de qualité. Etant très paresseux... et pour ratrtraper mon retard, je vous propose un planning de diffusion pour les nouvelles séries animés pour le mois de janvier... elle n'est pas complète, j'ai fait le trie... et encore je suis trop gentil : )

Mais pour commencer, le nengajou offert par le studio GAINAX sur twitter pour bien débuter l'année 2016 car Ruka a failli a son devoir de fan. Le studio a besoin de notre support dans ces temps difficiles... ils n'ont officiellement aucun projet pour 2016...

*illustré par l'animatrice Nana Koinuma

 

~A partir de mardi 5 janvier~

Prince of Stride Alternative - site officiel

La nouvelle production du studio Madhouse est l'adaptation d'un jeu de sport qui combine la course en relais et une forme de parcours à travers la ville.
La réalisation a été confiée Atsuko Ishizuka, une artiste dont les productions portent les traces de son style indépendant. Il s'exprime désormais de façon effacée à travers son travail sur les couleurs et la lumière. Elle était déjà en charge No Game, No Life chez le même studio. J'applaudis Madhouse de l'avoir conservé dans son staff, mais il s'agit de lui offrir une production originale et ambitieuse, un jour prochain.
Elle s'était faite remarquée pour ce court Tsuki no Waltz.

>La bande annonce

~A partir de mercredi 6 janvier~

Musaigen no Phantom World - site officiel

Tatsuya Ishihara revient rapidement à la réalisation chez Kyoto Animation après le succès de Hibike! Euphonium. Le spécialiste des adaptations Visual Art's / Key (Clannad, Air, Kanon) s'est vu confier l'adaptation de l'un des Light Novel édité par le studio même via sa branche dédiée : KA Esuma Buncho. Le chara-design a été confié Kazumi Ikeda, déjà présente à ce même poste pour la triptique Key.
Un parcours de production orignal pour un anime à la trame classique, des lycéens se battent contre des êtres surnaturels, les phantoms pour protéger leur monde de bleuette adolescente.

 

HaruChika ~Haruka to Chika wa seishun suru~ - site officiel

P.A. Works adapte un light novel qui pose son intrige dans un club de musique au bord de la fermeture, le couple d'ami à la tête du club voit leur recherche désespérée de nouveaux membres écartée par un accident survenu dans le lycée, ils vont alors enquêter pour comprendre l'évènement !
La série est réalisée par Masakazu Hashimoto (Tari Tari), on leur laisse le bénéfice du doute après la réussite Shirobako.

 

~A partir de jeudi 7 janvier~

Active Raid - site officiel

La nouvelle production réalisée par Goro Taniguchi (Code Geass) pour un tout jeune studio Production IMS actif depuis 2014 avec notamment la production de Date a Live II. Ils nous ont concocté un savant mélange d'humour, d'action et de mecha au sein d'une brigade d'intervention dans une zone de Tokyo infestée par la criminalité. Les robots sont réalisés en 3D par le studio Orange, sans doute les meilleurs dans le domaine, ils officient également sur les OVA de Code Geass - Boukuto no Akito réalisés par Kazuki Akane.
Active Raid sera simulcasté sur Crunchyroll.

 

Boku dake ga Inai Machi - site officiel

Le projet le plus prometteur de la rentrée hivernale sera pour le studio A-1 Pictures. Il s'agit de l'adaptation d'un manga de Kei Sanbe par Tomohiko Ito (Sword Art Online, Silver Spoon). Le réalisateur issu de la période faste du studio Madhouse où il a participé à Monster, Death Note et bien d'autres... Pour être remarqué par Mamoru Hosoda flairant son talent, il le choisi comme assistant sur la production de son premier film original, la Traversée du temps.
La série sera en simulcast sur Wakanim sous le titre Erased.

 

~A partir de vendredi 8 janvier~

Divine Gate - site officiel

Le studio Pierrot diversifie sa production de shônen. Naruto n'est même pas terminé loin de là, ils ont trouvé une pirouette pour surfer la vague avec Naruto: Itachi Shinden au printemps... ils auront ensuite d'autres idées, je n'en doute pas ! Dans le même temps, ils proposeront l'adaptation du jeu pour mobile Divine Gate. La série est réalisé par un vétéran en la matière Noriyuki Abe, qui a réalisé en son temps les séries adaptées des manga Ninku, Flame of Recca, GTO mais aussi les films dérivés de Bleach et YûYû Hakucho ...
La trame quant à elle est basique des groupes s'affrontent pour maintenir sous contrôle la porte qui donne accès aux démons et autres fées à la terre semant ainsi désordre et terreur dans les rues.

>La bande annonce
Divine Gate sera diffusé en simulcast sur Wakanim.

 

Koukaku no Pandora - site officiel

Projet curieux par la présence de Masamune Shirow à l'origine du concept du manga dessiné et scénarisé par Koushi Rikudou, mangaka de Excel Saga, il est adapté par les studios Gokumi, créé après l'éclatement de Gonzo et AXsiZ dont c'est la première production.
L'appat d'un univers cyber-punk à bout de souflle signé Shirow est transposé dans un univers coloré et potache où deux cyborgs aux traits de jeunes adolescentes combattent un groupe terroriste...
La série est réalisé par Munenori Nawa, Kissxsis, Nogizaka, un spécialiste des trucs graveleux.

>La bande annonce

 

Sekko Boys - site officiel

L'OVNI de la saison ! Les créateurs de la série ont pris au pied de la lettre l'expresssion "beau comme un dieu grec" lors de la conception de cette série sur un groupe d'idole masculin. Comment trouver les plus beau hommes pour consituer un groupe musical ? Ils ont simplement opter pour de nobles statues de marbre blanc des plus beaux Apollon de "l'histoire"... Mars, Hermes, Saint George et Medici.
Un concept tordu bien japonais ! Nos espoirs sont fondés, la série étant écrite par Michiko Yokote vu sur Prison School, Hare + Guu, et Genshiken. La série est réalisé chez Liden Film (Terraformars) par Tomoki Takuno (Yamada-kun to 7-nin no Majo).

 

Showa Genroku Rakugo Shinju - site officiel

Le studio Deen sort des sentiers battus pour otaku avec une série qui approche l'art du rakugo par le regard d'un non initié Kyoji, un ex-prisonnier subjugué par cette forme de théatre comique lors d'une représentation lors de son séjour en prison.
La série est réalisé par Mamoru Hatakeyama un habitué sur les production du studio Shaft et avec Mieko Hosoi (Nerawareta Gakuen) au chara-design.  

>La bande annonce

 

~A partir de samedi 9 janvier~

Bubuki Buranki - site officiel

La production fêtant les 10 ans du studio Sanzigen le spécialiste des productions en 3DCG qui s'est lancé depuis peu dans la production complète de séries avec Woozer en 2012 et Aoki Hagane no Arpeggio en 2014. Ils ont fait appel à Daizen Komatsuda pour la réalisation, qui avait participé à Gurren-Lagann, Panty & Stocking, Kill la Kill, bref, tous les projets de Hiroyuki Imaishi. On retrouver également le mangaka KYMG au chara design une valeur sûre.
Lors de son retour à Tokyo après une absence de 10 ans, notre héros, Azuma Kazuki se fait agresser par un groupe armé ! Il est sauvé in extremis par une jeune fille utilisant une arme doté de sa propre conscience, le bubuki...
Yoji Kaneko, le directeur artistique de Kill la Kill participe à la série, on peut donc gager que les décors seront à la hauteur, à suivre !

 

Luck & Logic - site officiel

Le studio Dogakobo s'est associé aux grands noms du divertissement au Japon comme Bandai et Bushiroad pour ce nouveau projet cross-media.
L'anime a pour raison d'être la promotion d'un jeu de carte qui se déroule dans le monde de Septpia ou les hommes se trouvent en conflit avec les dieux qui les envahissent. le héros humain Yoshichika Tsurugi combiné avec les pouvoirs de la déese Athena lutte pour la sauvegarde de Septpia sous le titre de Logicalist.
La série est réalisé par Koichi Chigira que l'on n'avait pas vu depuis Last Exile Ginyoku no Fam.

>La bande annonce

 

~A partir de dimanche 10 janvier~

Dimension W - site officiel

Réalisée par le jeune studio 3Hz dont l'unique production est l'adaptation de Sora no Method dont on explique la surprenante qualité par Yûichiro Matsuka, le fondateur du studio qui est issu des studios Production IG puis Kinema Citrus. Il a ramené alors de jeunes animateurs talentueux dans son nouvel espace de production. Cette nouvelle série poursuit ses mêmes efforts, elle est réalisée par le prometteur Kanta Kamei responsable de l'adaptation d'Usagi Drop en anime et Tales of Vesperia en film d'animation. Il s'est adjoint le chara designer du dit-film, Tokuyuki Matsutake, un proche de Norio Matsumoto, qui avait lui aussi brillamment participé à Naruto.
L'adaptation du manga de Yuji Iwahara suit le personnage Kyoma Mabuchi, chasseur de prime, empêtré dans une affaire autour d'une nouvelle forme d'énergie qui a révolutionné le monde en 2072, le "coil" dont on aurait sous estimé le danger.
Le studio Orange dont nous avons parlé plus haut se charge encore de la 3D.

 

Hai to Gensou no Grimgar - site officiel

La série de fantaise aux décors les plus chatoyants nous vient du studio A-1 Pictures qui adapte le Light Novel de Jyumonji Ao. La série télévisée est écrite et réalisée par Ryosuke Nakamura, et nous entraine dans un monde de fantaisie entouré de mystère pour un groupe de jeunes qui sera amené à s'allier pour comprendre et sortir de cette univers dangereux sans les "skills" pour se défendre...
Lui aussi était l'un des talentueux réalisateurs du studio Madhouse avant la grande défection de 2010. Mieko Hosoi signe une nouvelle fois les designs après avoir collaboré avec Nakamura sur Aiura et Nerawareta Gakuen cela devrait faire plaisir à Rukawa !
Grimgar sera diffusé en simulcast chez Wakanim.

source : ANN

[Commentaires (0)]

01/01/2016 @ 20:00 | Site | Rukawa

Edito #012 : Le Third Impact n'aura pas lieu

A ceux qui ont survécu au Third Impact, bonsoir et bonne année 2016.
Pour l'occasion, l'article sera illustrés de quelques cartes de voeux d'animateurs qu'ils ont posté sur twitter. Aucun rapport avec les propos. D'autres sont disponibles sur Animint.

Ken'ichi Yoshida
Illustration de Ken'ichi Yoshida (charadesigner Eureka seveN, Gundam G-reco)

Les gens font habituellement des bilans en fin d'année et des souhaits et attentes pour la nouvelle.
Pas de çà ici pour aujourd'hui, les bilans cela prend du temps à écrire, et les attentes, je n'en ai pas spécialement pour des oeuvres précises.
Bien sûr j'attends avec impatience l'adaptation du film de Koe no katachi par Kyôtô Animation.
Evidemment j'attends le magical girl avec des mecha que sera Macross Delta.
Si vous avez lu la liste d'achat du c89, vous savez que Michiko Hosoi est une de mes chara designer préféré, vous vous doutez que j'attends Hai to Gensou no Grimgar.
Je suis aussi particulièrement intéressé par Kiznaiver, avec Shirô Miwa et Mai Yoneyama au design.

Cependant, ce sont juste des attentes par rapport à des noms : la réputation de la qualité du studio KyôAni pour Koe no katachi, la légende de la franchise pour Macross Delta, la beauté du trait de Michiko Hosoi pour Grimgar et un projet original par Trigger où on verra sûrement des noms légendaire comme Hiroyuki Imaishi ou Sushio en guest s'ils sont pas trop occupés ailleurs pour Kiznaiver.

Hiroyuki Asada (I'll, Tegami Bachi)

Des noms, rien que des noms.

Cependant, quand je regarde un anime, le nom importe peu. Il s'efface pendant le matage de l'oeuvre. Bien sûr, je suis content de voir la confirmation du potentiel de Shuhei Handa sur One-Punch Man, alors qu'il n'était qu'un talentueux "débutant" sur Little Witch Acamedia, avec sa collègue de cercle Mai Yoneyama. La qualité d'animation est importante pour la réussite globale, mais pour moi, la technique n'est pas l'importance première.
Plus que la qualité d'animation, ce que je souhaite quand je regarde un anime ce n'est pas non plus la beauté plastique du design. Bien sûr, je reste admiratif des mimiques qu'on pu retranscrire les animateurs de Hibike! Symphonium et tendre vers cette qualité me plaira évidemment.

Akemi Takada
Akemi Takada (Creamy Mami, Patlabor)

Dire "le scenario" est très vague comme terme, parce ce n'est pas parce que la série aura un scenario travaillé que cela me plaira.

Plus que le scenario en lui-même, c'est la structure narrative qui peut piquer mon intérêt. A une époque où tous les anime se ressemblent de plus en plus, on est de moins en moins surpris. C'est peut être çà, en tant que vieil aigri, pour me redonner goût et foi en l'animation japonaise : être surpris.

Il y a aussi des sujets qui me manquent, des gamins qui parlent à l'aventure comme dans Fushigi no Umi no Nadia ou Laputa, Pata Pata, Fantastic Children ou Nijuu mensou no musume. Leur façon à eux de découvrir le monde, avec une epreuve initiatique où les adultes sont presque tous des connards.
Même si je parle de ce cadre, c'est plutôt cet air frais qui me manque dans le paysage actuel de l'animation japonaise, cet insouciance de la jeunesse, de vouloir sortir des carcans imposés par les producteurs.

Mais ce genre d'impact, ce n'est pas pour 2016.

Kouhei Horikoshi
Kouhei Hirokoshi (Boku no Heros Academy)
Mangaka du futur prochain hit du Shônen Jump, disponible chez Ki-oon.

 

[Commentaires (0)]



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT