Archives Décembre 2011 - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓
Dernières reviews Derniers articles

14/09/2016 - WORKING!!

28/02/2017 - Takeshi Honda (MCM London 2016)

02/08/2016 - Ad Astra - Scipio to Hannibal

01/12/2016 - Shingo Araki (1939-2011) Pupilles et Âme

13/09/2015 - Hajime no Ippo

27/11/2016 - Hiroyuki Yamaga & Yoshiyuki Sadamoto (Connichi 2016)

23/08/2015 - DEADMAN WONDERLAND

11/11/2016 - Shouji Saeki & Hiroyuki Yamaga (Connichi 2015)

30/04/2015 - Majokko shimai no Yoyo to Nene

16/10/2016 - Norihiro Hayashida, producteur Tôei Animation (Connichi 2016)

News

21/12/2011 @ 04:10 | Anime | manuloz

Okami Kodomo: le cru 2012 de Mamoru Hosoda

Okami Kodomo no Ame to Yuki - Site officiel

 


L'année 2012 se présente sous de bons auspices avec l'annonce du troisième film de Mamoru Hosoda post Toei Animation, Okami Kodomo no Ame to Yuki (Ame et Yuki les Enfants Loups) pour une diffusion en salle au mois de juillet, et la certitude de trouver Evangelion 3.0 à l'automne. Au Japon.


Mamoru Hosoda poursuit dans sa lancé, les films familiaux sont populaires dans le milieu de l'animation japonaise en ce moment. Alors il s'inspire une nouvelle fois des changement qui l'entoure dans sa vie personnelle, après avoir été inspiré par la rencontre avec sa belle famille pour le film Summer Wars, c'est le regard porté sur ses amis devenus parents qui l'ont influencé dans le choix du thème de ce nouvelle opus. 

 

La paternité peut bien le travailler maintenant qu'il est marié, le passage à la caisse ne serait tardé (ah ah ah ...). Il a participé à la rédaction du scénarion au coté de sa complice Satoko Okudera, un nom famillier puiqu'elle a déjà contribué à TokiKake et Summer Wars.

 

L'histoire nous est présentée de la façon suivante : Une jeune fille de la ville, Hana, épouse un homme loups avec lequel elle est tombée éperdument amoureuse dans la grande tradition des contes de fée. Ensemble, ils ont deux enfants, Yuki (neige), et le  Ame (pluie) le petit frère. Cette petite famille vivait dans un coin de la ville jusqu'au décès impromptu du père qui conduit le reste de la famille endeuillée vers une vie plus discrète à la campagne car les deux bambins sont "Inumimi".

 

On est toujours ravi de trouver à la conception des personnages Yoshiyuki Sadamoto qui doit être fort occupé entre ce film, la conception des nouveaux personnages du prochain film d'Evangelion et le manga (bien sur). Et c'est un autre vieil acolyte de Mamoru Hosoda qui se joint à l'équipe à la direction de l'animation, Takaaki Yamashita (voir le montage qui lui est consacré). N'oublions pas, Hiroshi Ohno, le directeur artistique, un vétéran qui a par exemple participé au film de Hayao Miyazaki Kiki la Petite Sorciére.

 

Précisons que le déclin du studio Madhouse, qui a dû abandonner (temporairement) la finalisation du dernier film de Satoshi Kon Dream Machine, a conduit Mamoru Hosoda et le producteur Yuichiro Saito à former un nouveau studio pour supporter la production de ce film, le studio Chizu. Madhouse reste l'un des sponsors du film, Masao Maruyama sait où se cache le talent.

 

Réalisation/Scénario/Idée Originale: Mamoru Hosoda
Scénario: Satoko Okudera (Summer Wars)
Chara design: Yoshiyuki Sadamoto (Evangelion)
Direction de l'animation: Takaaki Yamashita (One Piece film 6)
Direction artistique: Hiroshi Ohno (Momo e no Tegami, Chevalier d'Eon)
Production de l'animation: Studio Chizu
Production: Madhouse, Kadokawa, NTV, TOHO

[Commentaires (4)]

01/12/2011 @ 23:57 | Site | Rukawa

Edito #001 : Nostalgie d'un monde perdu

Une mort, celle de Shingo Araki. Une résurrection, celle de Manganimation.net. Si le site sort de sa léthargie aujourd’hui, c’est pour remercier ce grand animateur, l’un des plus importants de tous les temps. Si Saint Seiya est aujourd’hui regardable, c’est grâce à son duo avec Michi Himeno. Et sans Saint Seiya, mon enfance, et le paysage manga actuel ne serait pas le même, votre vie actuelle non plus, si vous êtes amateur de manga.
Présent au dernier Paris Manga, j’avais simplement demandé à le photographier, il m’a tendu la main spontanément juste après, comme pour me remercier, alors que c’était le contraire, c’est moi qui lui était redevable.
Shingo Araki rejoint un autre grand de l’animation japonaise, Osamu Dezaki aussi décédé en 2011.

Merci Shingo Araki

Si le Shingo Araki a eu une vie bien remplie, on ne peut pas en dire autant de ce site. À l’époque, les ères japonaises changeaient de nom en fonction des catastrophes. Il en a fallu une, pour nous réveiller. Certes, avec aucune mise à jour pour le moment, ni même de remise d’anciens articles. Cela ressemble encore à un site en travaux. Mais c’est peut-être par nostalgie d’une époque, celle de notre enfance, à nous génération Y, futurs trentenaires ayant grandi avec les anime et manga, que ce site avait besoin de revenir. Une envie d’écrire, de partager. Est-ce pour transmettre aux générations actuelles ? Pas forcément. Juste une envie de continuer à vivre dans ce monde, celui de l’animation,  en pleine mutation.

Ce sont les meilleurs qui partent en premier. Nous restons.

Merci Shingo Araki, d'avoir changé notre enfance.

Un MAD en hommage.

[Commentaires (1)]



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT