Mamoru Hosoda & Summer Wars: le trailer du TAF 2009 en ligne - News - Manganimation.net, Manga Anime, news & reviews
Network
     

↓

21/04/2009 @ 21:39 | Anime | manuloz

Mamoru Hosoda & Summer Wars: le trailer du TAF 2009 en ligne


Summer Wars - Site Officiel Maintenant que la diffusion du trailer de par le web est bien consommée ... me voila pour en parler avec un peu de retard, mais après un moment, je me suis dit que j'allais en faire un petit peu plus, m'arrêter sur Mamoru Hosoda et lâcher quelques bons commentaires et des liens pour tout (sa)voir sur l'artiste. Bref le trailer d'abord et la qualité d'image en prime!

Summer Wars - TAF 2009 Trailer

Poursuivons avec le fascicule promotionnel également délivré au TAF 2009 sur le stand du projet, 7 pages dans lesquelles le projet est présenté en japonnais évidemment, mais reste quelques images à voir sur de bons scans. Merci au tenant du blog japonais Tenslives.

Après les personnages dans leur version finale, je vous propose de découvrir sur Gainax.fr (je sais Ruka ... moi aussi ça me fait mal) un autre scan cette fois tiré de l'artbook de Yoshiyuki Sadamoto : Carmine, tout récemment sorti dans sa version limité. Image à découvrir sur leur forum.

Le film est attendu cet été dans les salles japonaises. Repliez-vous sur la précédente news pour en apprendre plus sur l'histoire et l'équipe du projet, dévoilés précédemment.

Mamoru Hosoda - L'homme derrière les lunettes

(la suite après le saut)

Ne vous attendez à rien d'extraordinaire dans cette petite introduction à ce metteur en scène de grand talent dont le parcours mérite d'être mieux connu. Je vais tacher de ne pas jetter l'éponge dans les 5 minutes à venir ... la flemme tout ça ...

Mamoru Hosoda né le 19 septembre 1967 dans la région de Toyama, il développe son sens artistiques à l'Université des Arts Appliqués de Kanazawa où il y étudie la peinture à l'huile. Il intègre par la suite le studio d'animation Toei Doga en tant qu'animateur. Il participe alors à de nombreuses séries, tout d'abord à la première série d'OAV de 3x3 Eyes au poste d'intervaliste, puis animateur clé sur des séries tels que Dragon Ball Z, Slam Dunk, Sailor Moon, et les OAV de Crying Freeman. Il atteint le poste de directeur de l'animation (du moins assistant) sur le film Coo: Tooi Umi Kara Kita Coo (Cou des mers profonde en France) en 93.

Il passe à la mise en scène en 97 avec la 4e série de Gegege no Kitaro pour laquelle il réalise 3 épisodes. Par la suite, il s'exerce sur d'autres petites choses (voir sa filmographie plus bas) avant de passer à la série qui lui apportera la reconnaissance dans le métier, aussi bien que celui de certains fans avertis : Digimon Adventure.

C'est exactement par là qu'a débuté ma rencontre avec les travaux de Mamoru Hosoda après une bonne lecture d'un article sur le sujet écrit par Ben d'Anipages Daily, il y a de cela quelques années. Immédiatement conquis par les qualités du premier film Digimon Adventure (1999), un court métrage de seulement 20 minutes qui pose les bases de la série qui suivra. Un mariage miraculeux entre fantastique et le quotidien bien réel de deux enfants. Il parvient à rendre la situation crédible, les personnages attachant, naturellement, sans forcer un brin. Il appliquera le même schéma l'année suivante sur l'épisode 21 de la série qui délaisse le "Digiworld" pour le Tokyo moderne. La boucle se ferme avec le second film Digimon Adventure: Bokura no Wargame (2000) qui cette fois fait intervenir plus largement les Digimons dans une confrontation au maléfique Diaboromon inspiré par la psychose autour du bug de l'an 2000. Un film qui fait étrangement pensé à Summer Wars, j'en profite pour replacer la séquence d'introduction du film.

Les qualités des productions Digimon réalisées par Hosoda n'ont pas échappé à un certain producteur du studio Ghibli qui à ce moment là était à la recherche d'une personne pour conduire l'adaptation du roman de Diana Wynne Jones, Le Chateau Ambulant. Une belle aventure pour Mamoru Hosoda qui a rapidement tourné au vinaigre pour des raisons qui n'ont jamais été rendues public. Mais comme je vous l'indiquait dans ce précédent billet, il avait déjà tombé les 3/4 du storyboard. Dommage...

Retour à la Toei, pour une nouvelle claque, cette fois sur la série Magical Doremi Dokkan (2002). Après l'aventure malheureuse du studio Ghibli, il devait se prouver qu'il en avait encore, et pour reprendre l'expression du reportage d'Alex Pilote sur Naruto (en référence aux épisodes d'Atsuchi Wakabayashi), sortir de son chapeau un épisode de légende. Quant à moi je sors de mon chapeau un lien vers un billet de Theto pour Mata-Web qui revient sur les 2 épisode qu'il avait signé le 40 (le plus excellent des 2) et le 49, et voila comment faciliter ma vie.

Je me garderais de revenir sur tout ce qu'il a fait, dans la période qui suit il faut avoir vu les épisode de Ashita no Nadja (2003) qu'il a réalisé (et par la même occasion les génériques : OP / ED), et le court métrage Superflat Monogram (2003) déjà mentionné ici.

On arrive finalement à son dernier projet au sein du studio Toei, le film One Piece: Omatsuri Danshaku to Himitsu no Shima (le film 6) qui conduit l'équipage du Queen Merry sur une ile paradisiaque cachant un terrible secret. Il indiquait en interview qu'une part de sa propre mésaventure au studio Ghibli avait inspiré le scénario du film, celle d'un capitaine sans équipage ? Bref par un magnifique tour de passe-passe, hop, Ialda avait écrit un article sur le film sur son blog. Une très bonne lecture encore une fois.

A partir de là, je n'ai pas besoin de vous parler de son départ pour le studio Madhouse où il réalise le film Toki wo Kakeru Shoujo en 2006. Si vous vous êtes embêté à lire jusque là c'est aussi un peu à cause de ce film plébiscité par le public et les critiques. Et bien sur avoir éclipsé le film du studio Ghibli du moment Gedo Senki.

Pour agrémenter un peu tout cela, j'ai ajouter deux montages réalisés par un anonyme japonais des traits caractéristiques de la mise en scène façon Mamoru Hosoda, postés à l'origine sur la plateforme vidéo Niconico Douga. Pour finir, je voulais placer cette interview de Mamoru Hosoda réalisée par le site Cinemasie.

Filmographie de Mamoru Hosoda

1995 Eto Rangers (TV) Storyboard #27, #33, #37 1997 Gegege no Kitaro (série 4) (TV) Directeur technique #94, #105, #113 1998 Himitsu no Akko-chan (série 3) (TV) Directeur technique #6, #14, #20, #30 1999 Digimon Adventure (film) Réalisation Digimon Adventure (TV) Directeur technique #21 2000 Digimon Adventure: Bokura no Wargame (film) Réalisation 2002 Magical Doremi Dokkan (TV) Directeur technique #40, #49 2003 Superflat Monogram (CM) - Voir Réalisation Ashita no Nadja (TV) Directeur technique #5, #12, #26 , OP & ED Roppongi Hills (CM) - Voir Réalisation Slime Morimori Dragon Quest (CM) - Voir Réalisation 2004 Ganime (OAV) Réalisation One Piece (TV) Directeur technique #199 2005 One Piece: Baron Omatsuri and the Secret Island (film) Réalisation Slime Morimori Dragon Quest 2 (CM) - Voir Réalisation 2006 Garakuta no Machi (Court Métrage) Production Musicale Toki wo Kakeru Shojo (film) Réalisation

Ce n'est pas tout, il faut savoir que le studio Toei Animation n'est apparemment pas très facile quand il s'agit de laisser un peu de liberté à ses animateurs et autres pour participer à des projet d'autres studios, du moins c'est l'impression que j'en ai avec l'exemple de Mamoru Hosoda et celui de Junichi Sato (qui avait utiliser un pseudo pour participer à Evangelion par exemple). Mamoru Hosoda lui se faisait connaitre sous le pseudo Katsuyo Hashimoto selon la rumeur. Une rumeur qui a été plus ou moins confirmé dans les interviews accordées à Anime Style, où l'on nous recommandait de suivre le travail de son très bon ami Katsuyo Hashimoto.

Filmographie de Katsuyo Hashimoto

1997 Shoujo Kakumei Utena (TV) Storyboard #7, #14, #20, #23, #29, #33, #39 1998 Ririka SOS (TV) Directeur OP 1999 Shoujo Kakumei Utena: Adolescence Mokushiroku (film) - Voir Storyboard Tenshi ni Narumon (TV) Storyboard #20, #22 2002 Spiral ~ Suiri no Kizuna (TV) Directeur OP 2003 Atagoul (Court Métrage) - Voir Réalisation 2004 Samurai Champloo (TV) - Voir Directeur OP
Et finalement la troisième vidéo, j'ai pris la liberté de charger les vidéos sur free alors ça risque d'être un peu plus long à charger. Si vous avez suivi les commentaires, il ne vous aura pas échaper que Mamotu Hosoda a utilisé par le passé un autre pseudonyme pour participer à des épisodes de Kenshin (#8,18,24,29,40,43). Il n'a pas été confirmé, mais il s'agit d'un plus simple anagramme de son propre nom Sodama Moruho.

source : 2chan, ANN, Tenslives, Gainax.fr, sakuga@wiki, wikipedia, Anime Style, Fansite.jp de Mamoru Hosoda, Nicovideo.


Tags :


TRY Again! Evangelion 2.0 : du nouveau sur l'équipe [18/04/2009 @ 20:37]

Go to NEXT! Evangelion 2.0 : Mari x Eva 05 [25/04/2009 @ 09:20]

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Shinji Ikari est le héros de quelle série ?



Se connecter

Pôle Emploi

recrutement
Please RT